30 septembre 2016

Au fond, Je suis Content...

Au fond,
Je suis
Content
De dîner
Tous
Les soirs
Avec toi
Dans cette petite
Cuisine,
Tellement
Encombrée,
Que l'on a
Du mal
À s'assoir
Autour
De cette table
Minuscule.
Au fond,
Je suis
Content
De vivre
Avec toi
Dans
Tout ce bric-à-brac.
Et toi
Et moi
On est
Comme
Deux astronautes
Dans une capsule
Spatiale.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


29 septembre 2016

Peut-être Que mes yeux...

Peut-être
Que mes yeux
N'ont pas
Encore
Tout vu.
Peut-être
Que mes yeux
N'ont pas
Encore
Pleuré
Toutes
Les larmes
Du monde.
Mais c'est sûr
Que mes yeux
N'ont pas
Encore
Fini
De regarder
Les tiens.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 septembre 2016

Les planètes Sont mortes...

Les planètes
Sont mortes,
La lune
Est morte,
Et mortes
Sont les étoiles.
Tout
Est mort,
Il n'y a
Que moi
Qui résiste
Dans
Cet univers
Pourri,
Moi
Et quelques
Moustiques
Qui me piquent,
Qui me piquent,
Qui me piquent.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 septembre 2016

Sur l'île Saint-Louis...

Sur l'île
Saint-Louis,
Je marche,
Et je vois
Des immeubles
Anciens
Avec
De jolis
Balcons
Remplis
De soleil
Et de géraniums.
Où sont passés
Les gens
Qui habitaient
Ici,
Il y a
Plus de cent ans ?
Ils avaient
L'argent,
L'amour
Et la jeunesse,
Et une jolie vue
Sur la Seine.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 septembre 2016

Il n'y a pas D'alternative...

Il n'y a pas
D'alternative,
C'est
Comme ça.
Tu commences
À vivre,
Et à la fin,
Tu crèves.
Arrête donc
Tes manières,
Ne fais pas
D'histoires.
Tu peux être
Premier ministre,
Président
Ou Roi,
À la dernière
Seconde,
On sera
Tous
Perdants.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 septembre 2016

Pour moi, Tout ça...

Pour moi,
Tout ça,
C'est
Un terrain
Inconnu.
Je n'ai
Aucun
Point
De repère.
Tout
Est
Nouveau.
Une fille
Est amoureuse
De moi,
Et cette
Fille
C'est toi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 septembre 2016

Sur la table De la cuisine...

Sur la table
De la cuisine,
Il y avait
Une nappe
En plastique
Avec
Des petites fleurs
Dessinées dessus.
Et sur la nappe
En plastique,
Il y avait
Un cendrier,
Et mon père
Fumait, 
Fumait, 
Fumait.
Et le temps
Passait,
Passait,
Passait.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 septembre 2016

Il fait La manche...

Il fait
La manche,
Assis
Sur
Un trottoir.
Des jours
Ça marche,
Des jours
Ça ne marche pas.
Mendiant,
Ce n'est pas
Un boulot
Facile,
Mais avec
Son Bac +5,
Il ne pouvait pas
Trouver mieux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 septembre 2016

Je n'ai Rien À faire Ici...

Je n'ai
Rien
À faire
Ici.
Je ne suis
Qu'un
Pantin.
Les autres
Décident
À ma place.
Je ne fais
Que tourner
En rond,
Et c'est
Tout.
Il faut
Quand
Même
Jouer
La dernière
Scène.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 septembre 2016

Un Gamin Donne...

Un
Gamin
Donne
Des coups
De pied
Dans
Un ballon.
Un jour,
Il sera
Vieux,
Et il se souviendra
Du jour
Où il donnait
Des coups
De pied
Dans
Un ballon.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE