31 octobre 2016

Et tous Les Jours...

Et tous
Les
Jours,
Des
Centaines
De milliers
De personnes
Arrivent
Dans
Une impasse.
Ils quittent
La parade,
Ils ne vont
Plus défiler.
Ils ne seront plus
Les jouets
D'un supposé
Bon Dieu,
Mais juste
Des squelettes,
Et moi
J'attends
Mon tour.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


30 octobre 2016

La partie Est truquée...

La partie
Est truquée,
Ce n'est pas
Le meilleur
Qui gagne.
La partie
Est truquée,
Et tout le monde
Est au courant.
La partie
Est truquée,
Je n'ai plus
Envie
De jouer.
La partie
Est truquée,
Depuis
Le début.
La partie
Est truquée,
Allez tous
Vous faire
Foutre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

29 octobre 2016

Ils ont coupé Tous les arbres De la rue...

Ils ont coupé
Tous les arbres
De la rue.
Il étaient
Malades,
On ne pouvait pas
Les soigner.
Ils ont coupé
Tous les arbres
De la rue.
C'est quand même
Triste,
Des arbres
Coupés.
Ils ont coupé
Tous les arbres
De la rue,
Et leurs ombres
Me manquent.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 octobre 2016

Au fond De cette Cellule Toute Noire...

Au fond
De cette
Cellule
Toute
Noire,
Je déguste
Un bouillon
Aux épluchures
De pommes
De terre.
Sur
Ma paillasse,
Les rats
Mènent
La belle vie,
Et moi
Aussi,
Je ne peux pas
Me plaindre.
J'ai tout
Ce qu'il faut
Pour être
Malheureux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 octobre 2016

L'ouvrier C'est presque Un esclave...

L'ouvrier
C'est presque
Un esclave.
Il est payé
Avec
Un salaire
De misère
Pour
Construire
Des empires
Où il ne pourra
Jamais
Entrer.
L'ouvrier
C'est
Un chien
En laisse,
Il obéit
Au patron,
Et il attend
Sa récompense.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


26 octobre 2016

Je te salue, Merveilleuse Coquine...

Je te salue,
Merveilleuse
Coquine.
Tu as bien
Léché
Ma pine.
Je n'aurai plus
Besoin de toi
Pour
Au moins
Trois jours,
Mais
Qui soulagera
Mes peines ?
Je te salue,
Merveilleuse
Coquine,
Tout
Est perdu,
Tout
Est perdu.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

25 octobre 2016

Les hommes Et les femmes Politiques...

Les hommes
Et les femmes
Politiques
Apprennent
Leurs discours
Par cœur
Comme
Les acteurs
D'un film
Qui apprennent
Leurs répliques.
Et puis,
Devant
La foule,
Les hommes
Et les femmes
Politiques
Font
Leur
Cinéma,
C'est
La dernière
Séance,
Après
Il faudra
Voter.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 octobre 2016

Un matelas Sur le trottoir...

Un matelas
Sur le trottoir,
Et quelques
Mômes
Assis
Dessus...
Il y en a un
Qui mange
Un bout
De pizza,
Il y en a un
Qui pleure,
Un autre
Qui sourit.
Sur le boulevard
Saint-Germain,
Il y a
Plein
De matelas
Avec
Des mômes
Assis
Dessus.
Et les touristes
Japonaises
Se promènent
Avec
Leurs sacs
Louis Vuitton.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 octobre 2016

La statue Est tombée...

La statue
Est tombée
De son
Piédestal.
La statue
S'est cassée
En mille
Morceaux.
Aucun
Blessé,
Sauf
Moi
Qui passais
Par là.
La statue
Est tombée
De son
Piédestal.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

22 octobre 2016

Les marchands D'armes...

Les marchands
D'armes,
Ils s'en mettent
Plein
Les poches.
Les marchands
D'armes,
Ils n'ont pas
Envie
Que les canons
Se taisent.
Les marchands
D'armes,
Ce sont
Des fils
De pute,
Et leurs mamans
Ont baisé
Avec
Toutes
Les armées.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE