30 novembre 2016

Souvent Le soir, À Ménilmontant...

Souvent
Le soir,
À Ménilmontant,
Assis
À la table
D'un troquet
Quelconque,
Je pleure
Sur mon
Couscous
Légumes.
Mes larmes
Tombent
Sur les
Pois chiches,
Mes larmes
Tombent
Sur les
Petits
Bouts
De carottes.
Autour
De moi
On rigole,
Et moi
Je pleure
Sur mon
Couscous
Légumes.
Ça me fait
Du bien
Cette mélancolie
Immense,
Souvent
Le soir,
À Ménilmontant.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


29 novembre 2016

Si tu pouvais Lire...

Si tu pouvais
Lire
Dans
Toutes
Les langues
De la terre,
Si tu pouvais
Écrire
Dans
Toutes
Les langues
De la terre,
Si tu pouvais
Parler
Dans
Toutes
Les langues
De la terre,
Si tu pouvais
Aimer
Dans
Toutes
Les langues
De la terre,
Tu serais
Moins
Triste
Que maintenant.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 novembre 2016

Quand Je te chantais "La bohème"...

Quand
Je te chantais
"La bohème",
J'avais
Le double
De ton âge.
Toi, née
À Moscou,
Et moi
À Naples,
On se donnait
Rendez-vous
À Montparnasse.
Je te fredonnais :
"La bohème,
La bohème,
Nous ne mangions
Qu'un jour sur deux",
Et toi
Tu rigolais,
En croyant
Que j'avais
Changé les mots
De la chanson.
Toi, née
À Moscou,
Et moi
À Naples,
On se donnait
Rendez-vous
À Montparnasse,
Et c’était
Le début
D'un cauchemar,
D'un cauchemar
Sans fin.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 novembre 2016

Il fait Vachement Froid Dehors...

Il fait
Vachement
Froid
Dehors.
Couvre-toi
Bien
Avec
Le pull-over
De ta
Grand-mère.
Il est
À moitié
Bouffé
Par les mites,
Mais il tient
Encore chaud.
Il fait
Vachement
Froid
Dehors.
Je ne sais pas
Si l'on va
Passer l'hiver
Tous les deux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 novembre 2016

La fille Lui plaisait Beaucoup...

La fille
Lui plaisait
Beaucoup.
Il se rapprocha
D'elle,
Et il lui dit :
"Je suis mort
Le dernier
Noël,
Je suis mort
Électrocuté,
En touchant
Une guirlande
Du sapin,
Et toi,
Comment
Tu es morte ? "
La fille
Le regarda
Un court instant,
Et puis
Lui répondit :
"Gros salopard,
Tu oses
Me demander
Comment
Je suis morte ?
Tu m'as tiré
Dessus
Il y a
Trente ans,
Et depuis
Trente ans,
Je t'attends
De pied ferme,
Entourée
Par les flammes.
Bienvenu
En enfer,
Gros salopard ! "

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 novembre 2016

Il paraît Que Jeanne...

Il paraît
Que Jeanne
N'avale pas,
Car elle
A peur,
Très peur
Du sida.
Il paraît
Que Jeanne
A toujours
Des préservatifs
Sur elle,
Des préservatifs
De grande
Qualité,
Car Jeanne
A peur,
Très peur
Du sida.
Il paraît
Que Jeanne
N'avale pas,
Mais moi,
J'ai bon espoir.
Je pense
Qu'avec moi,
Elle va avaler
À nouveau.
Oui, j'en suis sûr,
Jeanne
Avec moi,
Elle va avaler
À nouveau,
Car j'ai passé
Le test,
Et il est
Négatif.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 novembre 2016

On descend À Châtelet, Tôt ou tard...

On descend
À Châtelet,
Tôt ou tard,
On descend
À Châtelet,
Et on se promène
Rue de Rivoli,
Jusqu'à
L’Hôtel de Ville
Où les amoureux
De Doisneau,
De plus en plus
Ridés,
Continuent
De s'embrasser
Sur la bouche,
Et Louise Michel,
Derrière
Une pinte
De bière,
Fait
Sa révolution.
Toutes
Les rues
Mènent
À Rome,
Et on descend
À Châtelet,
Tôt ou tard.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 novembre 2016

Rends-toi Utile Pour une fois...

Rends-toi
Utile
Pour une fois,
Masse-moi
Le dos,
Masse-moi
Le dos
Avec
Tes mains
Délicates
Qui sentent
L'eau
De Javel.
Arrête
De déboucher
Les chiottes,
Et masse-moi
Le dos.
Rends-toi
Utile
Pour une fois,
Masse-moi
Le dos,
Voilà,
Comme ça.
De bas
En haut,
De haut
En bas,
Masse-moi
Le dos,
Vas-y,
Comme ça,
Vas-y...
Vas-y...
Vas-y...
Et maintenant,
Laisse-toi
Masser
Les fesses,
Rends-toi
Utile
Pour une fois.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 novembre 2016

Moi qui parlais Napolitain...

Moi qui parlais
Napolitain,
Moi qui parlais
Avec les mains,
Ce n’était pas
Prévu
Que je vous
Cause
Dans
La langue
De Molière.
Mon premier
Professeur
S’appelait
Maupassant,
Mon deuxième
Professeur
S'appelait
Charles Trenet,
Je n’étais pas
Bon élève,
J'ai fait
Ce que j'ai pu,
Mais
Malgré tout,
Le résultat
Est là.
J'ai  encore
Quelques
Problèmes
Avec
Les accents
Graves,
Avec
Les accents
Aigus,
Mais
Quand
Mon cœur,
Il saigne,
Il saigne
En français.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 novembre 2016

Jordan, Il fait Des canulars...

Jordan,
Il fait
Des canulars
Pour amuser
Les gens.
C'est un garçon
Fragile,
Et quand
Il est
Tout seul,
Ça lui arrive
De pleurer,
Comme moi,
Comme toi,
Comme vous.
Jordan,
Il fait
Des canulars
Pour amuser
Les gens.
Il a
Un nœud
Papillon
Tout blanc,
Blanc
Comme
Le ciel
De Paris
Quand
Le ciel
De Paris
Est blanc.
Jordan,
Il fait
Des canulars
Pour amuser
Les gens,
Mais
Ça se voit
Que c'est
Un garçon
Triste.
Jordan,
Il fait
Des canulars
Pour amuser
Les gens,
Mais
Il rêve
D'autre
Chose,
Il rêve
D'un amour
Qu'il n'a
Jamais
Connu.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE