31 décembre 2016

Comme Les anges Dans le ciel...

Comme
Les anges
Dans le ciel,
Elle joue
Du violon.
Comme
Les oiseaux
Sur les arbres,
Elle chante
Ses chansons.
Comme
Une flèche
Empoisonnée,
Elle a touché
Mon cœur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


30 décembre 2016

Toutes Les gondoles...

Toutes
Les gondoles
L'attendent.
Elle est partie
À Venise,
Elle est partie
Pour voir
La mer.
Et toutes
Les gondoles
L'attendent.
Elle est partie
À Venise,
Elle est partie
Pour voir
La mer.
Elle est partie
Sans lui
Qui crève
De jalousie,
En pensant
À elle
Qui embrasse
Un autre
Sur une
Gondole
À Venise.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

29 décembre 2016

Un minuscule Rat...

Un minuscule
Rat
Sur le quai
Du métro
Arts et Métiers,
Direction
Levallois...
Que fais-tu
Minuscule
Rat
Sur le quai
Du métro
Arts et Métiers,
Direction
Levallois ?
Rentre
Dans
Ton trou,
Car
Les hommes
Sont méchants,
Et tôt
Ou tard,
Y en aura un
Qui va t’écraser,
Peut-être
Le même
Qui m'a écrasé
Un jour,
Un putain
De bâtard.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 décembre 2016

Je me promène Pour Chercher Un poème...

Je me promène
Pour
Chercher
Un poème.
Et je le trouve,
Et il est
Beau.
Suis-je
Un génie ?
Suis-je
Un grand poète ?
Non, je suis
Seulement
Quelqu’un
Qui se promène,
Qui se promène
Pour chercher
Un poème.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 décembre 2016

Je pense Que dans L’immédiat...

Je pense
Que dans
L’immédiat,
Chaque
Mouvement
Me fera
Souffrir.
Ils m'ont
Cassé
La gueule,
Non pas avec
Des coups
De matraque,
Mais
Avec
Quelques
Mots
Couchés
Sur un papier.
Mais moi,
Je ne vais pas
Me coucher
Devant
Ces quelques mots
Couchés
Sur un papier.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


26 décembre 2016

Je suis allé Là...

Je suis allé

Où les autres
Ne vont pas.
J'ai puisé
Dans
Mes chimères
Pour
Sortir
Du néant,
Et j'ai 
Fait
De mon visage,
Un drapeau
D'infortune.
Un jour,
Léger
Comme
Un petit
Moineau,
Je me suis
Envolé
Pour ne plus
Revenir.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

25 décembre 2016

Arrêt Demandé, Faites-moi Descendre...

Arrêt
Demandé,
Faites-moi
Descendre.
Arrêt
Demandé,
Je n'ai plus
Rien
À faire
Ici.
Arrêt
Demandé,
Bonne
Continuation
À vous
Qui
Restez.
Arrêt
Demandé,
J'ai mis
Mon plus
Beau
Pyjama,
Et j'ai ouvert
Les robinets
Du gaz,
Dommage...
Ils l'ont coupé
Il y a
Trois jours.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 décembre 2016

Haïssez-moi Si vous voulez...

Haïssez-moi
Si vous voulez.
Aimez-moi
Si vous pouvez.
Je prends
Tout.
Je prends
Tout.
Je prends
La haine,
Je prends
L'amour.
Je prends
Tout.
Je prends
Tout.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 décembre 2016

J'ai une drôle De dégaine...

J'ai une drôle
De dégaine,
Je fais peur
Aux bourgeois.
Je ne suis pas
Dans la norme,
Et comme dit
Mon ex-femme,
Je vis
Dans
Ma
Toundra.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 décembre 2016

Tu étais Belle Et diabolique...

Tu étais
Belle
Et diabolique.
Tu étais
Le diable
Avec
Les ailes
D'un ange.
Et crois-moi,
Tu n'as pas
Changé...
Comme
Chante
Julio Iglesias
Que
Tu aimes
Tant.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE