Les vautours
Auraient
Aimé
Me voir
Avec
Une corde
Au cou,
Pendu
À un arbre.
Les vautours
Auraient
Aimé
Me voir
Avec
Les veines
Coupées,
Au fond
D'une baignoire.
Les vautours
Auraient
Aimé
Me voir
Écrasé
Sur le bitume,
Par un camion
Ou une voiture.
Mais
Le temps
N'est pas
Venu
Pour
Faire
Mes adieux.
J'ai encore
Des choses
À dire,
Avant
Que l’éternel
Ne me coupe
La parole,
Et que
Le rideau
Ne tombe,
Devant
Une foule
En délire.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE