30 septembre 2017

La fanfaronnade Païenne...

La fanfaronnade
Païenne
Exploite
La candeur
Des secondes
Fragiles.
Offrez-vous
Une moto
Sans roues
Pour creuser
L’écart.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


29 septembre 2017

Il aime Parler de lui À la troisième Personne...

Il aime
Parler de lui
À la troisième
Personne.
Les cataclysmes
Corrompent
Les étendues
Célestes.
"Il" devient "je",
Seulement
Pour les intimes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 septembre 2017

Un mot Tombe Amoureux...

Un mot
Tombe
Amoureux
D'un autre
Mot.
Et ces deux
Mots
Donnent
Un sens
À une phrase
D'un poème
Abstrait.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 septembre 2017

Tes seins À Minneapolis...

Tes seins
À Minneapolis.
Ta bouche
À Rotterdam.
Tes jambes
À Milan.
Tes cuisses
À Liverpool.
Je croise
Ton corps
Partout,
En portions
Détachées,
Car aucune fille
Au monde
Ne te ressemble
À 100%.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 septembre 2017

Ça dépend De quoi ? Ça dépend...

Ça dépend
De quoi ?
Ça dépend
De tout.
Les enculeurs
De mouches,
Reviennent
Pour corriger
Mes inexistantes
Erreurs,
Les jours
D’irréfutable
Cohésion.
Et Sénèque
Me vouvoie.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 septembre 2017

Les saisons, Elles sautent...

Les saisons,
Elles sautent.
Elles sautent,
Les saisons.
Les saisons sautent
Les embuscades
Et les frivolités.
Pérennité
Instable.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2017

100 grammes De marmelade...

100 grammes
De marmelade
Sur le cahier
Des charges.
Qui dit mieux ?
Tricoter
Me rend
Exécrable.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 septembre 2017

Le soprano A perdu La voix...

Le soprano
A perdu
La voix
Dans un embouteillage
Récalcitrant.
Le récital
Est maintenu,
Car les chiens
Ont payé
Les boulettes,
Et la fête
Bat son plein.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 septembre 2017

Pour la peste Des molécules...

Pour la peste
Des molécules,
Aucun
Traitement.
L’hygiène
Mentale
Demande
Une transparence
Sans faille,
Et on passe
La douane
De justesse.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 septembre 2017

Les interlopes Du marathonien...

Les interlopes
Du marathonien,
Redessinent
Les pavés.
Le papier
Cadeau
Ne manque pas
D'allure.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :