12 décembre 2017

Mes euphémismes S'enchaînent...

Mes euphémismes 
S'enchaînent.
Ma démagogie
Est à l'agonie.
Je suis
Abîmé
Par des pluies
Torrentielles
Comme
Les cailloux 
Au fond
Des rivières.
12h42
Métro Saint-Jacques,
Voilà une grosse
Araignée,
Imprimée
Sur le blouson
D'un accordéoniste
Qui joue
Une improbable
Rengaine d'amour
Entre les affiches
De Barbara et de Picasso.
Mes euphémismes 
S'enchaînent.
Ma démagogie
Est à l'agonie.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE