31 mars 2018

L'euphorie D'un concombre...

L'euphorie
D'un concombre
S'estompe
Quand on le coupe
En tranches,
Quand on le coupe
En fines lamelles,
Fines lamelles,
Fines lamelles.
Et il perd
Toute son autorité,
Le concombre.
Et il ne fait plus
Le fier,
Le concombre.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


30 mars 2018

Il va dormir, Le mutisme...

Il va dormir,
Le mutisme
Des abysses.
Il va se reposer
Sur une paillasse
À côté des punaises
Et des bégonias.
Et le bruit
Revient.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

29 mars 2018

L'humidité Des remparts...

L'humidité
Des remparts
Frigorifie
L'attente
Millimétrée.
Les écureuils
Font la queue
Pour une poignée
De noisettes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 mars 2018

Elles ressurgissent, Les coïncidences...

Elles ressurgissent,
Les coïncidences
Ambiguës
Qui floutent
Les tacites
Reconductions.
Les mains sales
Cherchent
Un savon parfumé
Et un théâtre.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 mars 2018

Des ronds, des lignes...

Des ronds, des lignes,
Des lignes, des ronds,
Et l'encre jaillit
D'un puits de pétrole.
Des ronds, des lignes,
Des lignes, des ronds,
Et encore et encore
Des ronds, des lignes,
Des lignes, des ronds
Juliette dessine.
Et l'encre, et l'encre
Jaillit, jaillit
D'un puits, d'un puits,
D'un puits de pétrole,
Pétrole, pétrole, pétrole,
Juliette, Juliette, Juliette
Et ses dessins nomades,
Nomades, nomades, nomades,
Juliette, Juliette, Juliette,
Juliette Savaëte,
Peintre et plasticienne,
Comédienne et modèle,
Juliette, Juliette, Juliette.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


26 mars 2018

Analphabètes Sont les coquillages...

Analphabètes
Sont les coquillages
Qui écrivent
Sur les plages
Des romans
Jamais lus.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

25 mars 2018

Hitchcock Voit Passer Les oiseaux...

Hitchcock
Voit
Passer
Les oiseaux.
Et un martin-pêcheur
Travaille au noir,
Et une mésange charbonnière
Pousse
Un coup de gueule
Sur l'esplanade,
Épaulée
Par un albatros hurleur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 mars 2018

Une irréflexion Perpétuelle...

Une irréflexion
Perpétuelle
A loué
Un trois pièces
Rue des Clopes Éteintes.
Un thé léger
Gazouille.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 mars 2018

Un boxeur Gaucher...

Un boxeur
Gaucher
Tombe
Au tapis.
Et prochainement ici,
Les bleus
Sur son visage
Et une symphonie
Inédite
De Gustav Mahler.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 mars 2018

Un hortensia Dans un pot D'hortensia...

Un hortensia
Dans un pot
D'hortensia
Regarde
Un géranium
Dans un pot
De géranium.
Et les canifs
Des visagistes
Dorlotent
Les omoplates
Des psychiatres aliénés
Réunis
Pour une messe
Noire
Dans une guinguette
Au bord du mal.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE