05 juillet 2018

Les compteurs S’affolent...

Les compteurs

S’affolent

À l'approche

Des cunnilingus

Chaleureux

De ce début

D'orgie

Où les mésententes

N’empêchent pas

Les croisements

Improbables.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE