Toutes les femmes
Qui me voient,
Protègent
Leurs sacs à mains
Avec leurs mains,
De peur
Que je leur vole.
Quel triste malentendu.
Ah ! Si elles savaient...
Ce ne sont pas
Leurs sacs à mains
Qui m’intéressent.
Et je m’arrête là,
Car ma copine
Est très jalouse.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture