11 février 2019

Si vous prenez la peine de me lire...

Si vous prenez la peine de me lire,
Sachez que je n'écris pas tout ça pour vous.
J'écris pour les pierres et pour le sable,
J'écris pour les vagues qui baignent les rivages,
J'écris pour la plus lointaine des étoiles,
J'écris pour les atomes d'un monde parallèle.
Si vous prenez la peine de me lire,
Sachez que je n'écris pas tout ça pour vous.
J'écris pour les fleuves qui courent vers la mer,
J'écris pour les montagnes que les nuages caressent,
J'écris pour la lune qui s'en fout des amoureux,
J'écris pour les rafiots qui naviguent sur les dunes du futur.
Si vous prenez la peine de me lire,
Sachez que je n'écris pas tout ça pour vous.
J'écris pour les gouttes de pluie sur les feuilles,
J'écris pour les éclaboussures sur les pare-brises,
J'écris pour les arcs-en-ciel qui s'enfuient, 
J'écris pour les tonnerres d’applaudissements qui n'arriveront jamais.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture