Je ne ferai pas la une de Libération,
Mais deux ou trois lignes dans Le Parisien,
C'est sûr que je les aurai,
Le jour où je vais crever.
Je n'aurai pas ma tombe au Père-Lachaise,
Mais une petite place dans une fosse commune,
C'est sûr que je l'aurai,
Le jour où je vais crever.
Tu ne viendras pas à mes funérailles,
Mais une petite larme de crocodile,
C'est sûr que tu vas la verser,
Le jour où je vais crever.
Je n'aurai pas une montagne de fleurs,
Mais un petit bouquet en plastique,
C'est sûr que je l'aurai,
Le jour où je vais crever.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture