30 avril 2019

La nuit tombe sur nous...

La nuit tombe sur nous
Comme une météorite d'occasion
Achetée au marché aux puces de Saint-Ouen.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


29 avril 2019

Paisiblement, je cours vers l'infini...

Paisiblement, je cours vers l'infini,
Même si je sais que poète,
Ce n'est pas un métier.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

28 avril 2019

Ils me sont très chers...

Ils me sont très chers
Les artichauts cueillis
Dans le regard des fauves.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

27 avril 2019

Faut-il crier au voleur...

Faut-il crier au voleur
Quand le voleur, c'est nous ?
Et l'on s'enferme
Dans une élucubration parasitaire.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

26 avril 2019

Un aphorisme criminel...

Un aphorisme criminel
Emboîte le pas
De mes lunettes de soleil.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


25 avril 2019

Je ne ferai pas la une de Libération...

Je ne ferai pas la une de Libération,
Mais deux ou trois lignes dans Le Parisien,
C'est sûr que je les aurai,
Le jour où je vais crever.
Je n'aurai pas ma tombe au Père-Lachaise,
Mais une petite place dans une fosse commune,
C'est sûr que je l'aurai,
Le jour où je vais crever.
Tu ne viendras pas à mes funérailles,
Mais une petite larme de crocodile,
C'est sûr que tu vas la verser,
Le jour où je vais crever.
Je n'aurai pas une montagne de fleurs,
Mais un petit bouquet en plastique,
C'est sûr que je l'aurai,
Le jour où je vais crever.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

24 avril 2019

L’énigme n'a pas été résolue...

L’énigme n'a pas été résolue.
Toutes les portes d'entrée sont fermées.
L'avenir est interdit aux mauvais rêveurs.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

23 avril 2019

Le jour où tu es devenue Piaf...

Le jour où tu es devenue Piaf,
Les moineaux de Paris
Étaient fous de bonheur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

22 avril 2019

Nous appartenons tous à la mort...

Nous appartenons tous à la mort.
Nous sommes tous ses esclaves fidèles.
Nous travaillons pour elle toute notre vie.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

21 avril 2019

Je montre ma décadence jusqu'au paroxysme...

Je montre ma décadence jusqu'au paroxysme,
Car limiter les dégâts, ce n'est pas héroïque.
Je frôle l’incontrôlable pour aller à l’essentiel.
Les statues du parc n'ont plus de secrets pour les pigeons.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture