À grande vitesse, sur sa grosse moto,
Il mordait l'asphalte.
On aurait dit qu'il chevauchait une femme.
Je lui ai crié : Bonjour Gérard !
Pour répondre à mon bonjour,
Il a haussé légèrement les épaules.
Je lui ai crié une deuxième fois :
Bonjour Gérard !
Mais il était déjà loin, très loin,
Trop loin pour lui crier une troisième fois :
Bonjour Gérard !
Quelle star ce Gérard...
Quelle star ce Gérard... Depardieu !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - Détail couverture