20 novembre 2017

Oh, la belle dispute Iconoclaste...

Oh, la belle dispute
Iconoclaste
Qui nous enfonce
Comme
Des clous
Sur un mur de Berlin
Virtuel.
Et chaque gorgée
De lait
Est un supplice.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


19 novembre 2017

L’indémodable Ferveur Jubilatoire...

L’indémodable
Ferveur
Jubilatoire
Des signes
Prémonitoires,
Risque
D'effacer
Les codes
Enregistrés.
Le fantôme
De l’Opéra
Est parti
Pour de longues
Vacances
En Sibérie,
Et il n'aime pas
Le froid.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 novembre 2017

Deux lacs azurs...

Deux lacs azurs,
Ce sont vos yeux,
Et je m'accroche
À tous les radeaux
Du monde
Pour ne pas
Me noyer
Dans votre regard.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 novembre 2017

Limpide Est l'optimisation Cruciale...

Limpide
Est l'optimisation
Cruciale
Des instants
Favorables
Au renouvellement
Intérieur.
Le torero
Est mort,
Le taureau aussi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

16 novembre 2017

Mes imperfections Lancent Une diatribe...

Mes imperfections
Lancent
Une diatribe
Improvisée.
Je débloque.
Arrêtez
De cracher
Sur mon
Cadavre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


15 novembre 2017

J'étais L'insouciance...

J'étais
L'insouciance
Qui frôle
L'imprévisible.
Je suis
La peur
Qui couvre
Mes épaules
Comme
Un manteau
De neige.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

14 novembre 2017

À deux doigts De la mort...

À deux doigts
De la mort,
On réécrit
Le film
Que l'on n'a jamais
Tourné.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

13 novembre 2017

Un poème, Par hasard, Est tombé Sur ma chemise blanche...

Un poème,
Par hasard,
Est tombé
Sur ma chemise blanche,
Et ça fait
Une drôle
De tache,
Et ça fait
Une drôle
De tache.
Un poème,
Par hasard,
Est tombé
Sur ma chemise blanche.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 novembre 2017

Il faut du temps Pour faire un poète...

Il faut du temps
Pour faire un poète,
Il faut des cris,
Il faut des larmes.
Il faut du temps
Pour faire un poète,
Il faut crever
Et ressusciter
Dans les bras
D'un nouvel amour.
Il faut du temps
Pour faire un poète,
Il faut tout perdre
Et recommencer.
Il faut du temps
Pour faire un poète,
Il faut partir
Et revenir
Dans un ciel
Étoilé.
Il faut du temps
Pour faire un poète,
Il faut quitter
Le navire en flammes.
Il faut du temps
Pour faire un poète,
Il faut encaisser
Des coups de poings,
Et rester debout,
Toujours debout.
Il faut du temps
Pour faire un poète.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2017

Deux par deux, Parfois...

Deux par deux,
Parfois,
S'en vont
Les autres,
Par des chemins
De fortune.
Je les regarde
Passer,
Et je prends
Des notes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE