28 mai 2017

Dis donc, Ours polaire...

Dis donc,
Ours polaire,
Que fais-tu
Sur la banquise ?
Ne vois-tu pas
Que ta banquise
Est en train
De fondre ?
Tu ne sais pas
Où aller,
Ours polaire,
Car la banquise
C'est ta seule
Patrie.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


27 mai 2017

Me jeter Sous un train...

Me jeter
Sous un train...
Me jeter
Sous un camion...
Me couper
Les veines...
Quoi faire ?
Voici une décision
À prendre
Qui demande
Une longue
Réflexion.
Il faut peser
Le pour
Et le contre.
En tout cas,
Je suis trop feignant
Pour faire
Quoi que ce soit.
Priorité
À la sieste.
Qui sait,
Peut-être
Qu'à tête reposée,
J'y verrai
Plus clair,
Et j'aurai envie
De continuer...
Continuer...
Continuer à bâiller.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 mai 2017

Pauvre Jusqu'au bout...

Pauvre
Jusqu'au bout,
Je squatterai
Un lit pourri
D'un hôpital
Quelconque.
Et de ce lit,
Je ne verrai pas
Le ciel,
Mais juste
Un mur tout gris.
Personne
Ne viendra
Me voir.
Pauvre
Jusqu'au bout,
Je m'en irai
Sans bruit.
Je serai
Un flocon
De neige
Qui tombe,
Qui tombe...
Et juste après,
Une infirmière
Changera les draps,
Et un autre pauvre
Prendra ma place.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

25 mai 2017

Chaque année Commence Avec la galette des Rois...

Chaque année
Commence
Avec la galette des Rois,
Et après,
On a
La Saint Valentin,
Le Festival De Cannes,
Le tournoi de Roland-Garros,
Le Tour de France,
Le 14 juillet,
La rentrée littéraire,
Les fêtes
De fin d'année.
Si tout va bien,
On a droit
À tout ça
Pendant au moins
90 ans.
N'est ce pas merveilleux ?
Non, je ne crois pas, non.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 mai 2017

Aujourd'hui, Je suis Un fer à repasser...

Aujourd'hui,
Je suis
Un fer à repasser.
Demain,
Je serai
Une table.
Après demain,
Je serai
Une chaise.
J'aime bien
Me transformer.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


23 mai 2017

Je n'ai jamais Serré contre moi L'argent...

Je n'ai jamais
Serré contre moi
L'argent.
Où es-tu
Argent ?
Où es-tu ?
Dans quelle banque
Te caches-tu ?
Tu me fuis,
Mais personne
Au monde
Ne t'aime plus que moi.
Où es-tu
Argent ?
Où es-tu ?
Tu es entré
Par erreur
Dans les poches
Des autres,
Mais personne
Au monde
Ne t'aime plus que moi.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 mai 2017

Et je reviens, Et je repars...

Et je reviens,
Et je repars.
Quelques gouttes
D'huile
Tombent
Sur le carrelage.
Et je reviens,
Et je repars.
Je la connais
Par cœur
Cette souffrance.
Et je reviens,
Et je repars.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 mai 2017

Une machine En panne...

Une machine
En panne,
Je suis.
Tout est obsolète
En moi,
Mes bras,
Mes jambes,
Mes pieds.
Tout est obsolète
En moi.
Je n'ai plus
De moteur,
Je n'ai plus
De moteur,
Tout est obsolète
En moi.
Je sors
De mon corps
Pour en chercher
Un autre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 mai 2017

2 mars 1991, Ce jour là, Rue de Verneuil...

2 mars 1991,
Ce jour là,
Rue de Verneuil
Était en deuil.
Tu venais
De nous quitter,
Sous le soleil
Exactement,
Entre un paquet
De Gitanes
Et une poupée
De son.
Et l'on entend
Toujours
La ballade
De Mélodie Nelson
Quand on marche
Rue de Verneuil,
Sous le soleil
Exactement.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 mai 2017

Tes boucles D'oreilles...

Tes boucles
D'oreilles,
Quand tu tournes
La tête,
Ce sont
Des sorbets
Au citron.
Tu es toute
Fraîche,
Tu es toute
Fraîche.
Tes boucles
D'oreilles,
Quand tu tournes
La tête,
Ce sont
Des sorbets
Au citron.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE