24 janvier 2017

À vous, Les grands Méchants...

À vous,
Les grands
Méchants,
Cachés
Derrière
Les écrans
De vos
Ordinateurs,
À vous
Qui avez
Des grosses
Couilles
Molles
Sans rien
Dedans,
À vous
Qui n'avez
Jamais
Utilisé
L'unique
Et maladif
Neurone
Que mère nature
A bien
Voulu
Vous offrir
Le jour
De votre
Naissance,
À vous,
Je lève
Mon verre.
Moi,
Je suis
Un artiste,
Et vous ?
Vous êtes qui ?
Vous faites quoi ?
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


23 janvier 2017

Jeter L’éponge, Se laisser Emporter...

Jeter
L’éponge,
Se laisser
Emporter
Par les événements
Négatifs,
Ne plus
Réagir
Aux coups
Durs,
N’être
Qu'un
Morceau
De bois
Transporté
Par le courant
Sur un fleuve
Noir,
Un fleuve
Noir
Gonflé
Par des pluies
Torrentielles.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 janvier 2017

J'ai préparé La valise...

J'ai préparé
La valise,
On ne sait
Jamais.
J'ai préparé
La valise,
Peut-être
La police
Viendra
Me chercher 
Pour
M'emmener
À Vincennes
Avec
Les migrants,
Et ensuite
À la frontière.
J'ai préparé
La valise,
On ne sait
Jamais.
J'ai préparé
La valise,
Pour
La cogner
Sur la tête
Du premier
Policier
Qui voudrait
M'enlever,
À tort,
La liberté.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 janvier 2017

Osons Oser...

Osons
Oser,
À la limite
De l'indicible.
Soyons
Cochons,
Soyons
Lapins,
Soyons
Bêtes
De sexe.
Courons
Vers
Le libertinage
Le plus
Absolu,
Avant
Que la
Toile
Se déchire.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 janvier 2017

On va Danser La polka...

On va
Danser
La polka,
Le jour
S'en va,
La nuit
Arrive.
La nuit
S'en va,
Le jour
Revient,
Et c'est
Banal.
On va
Danser
La polka,
Partez
En vacances,
Maison
De campagne...
Château,
Vue
Sur la mer...
On va
Danser
La polka,
Mais
Le plus tard
Possible.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


18 janvier 2017

Si j’étais Français, Je ne voterais pas Marine...

Si j’étais
Français,
Je ne voterais pas
Marine,
Car je ne suis pas
Raciste.
Si j’étais
Français,
Je ne voterais pas
Marine,
Car je ne suis pas
Antisémite.
Si j’étais
Français,
Je ne voterais pas
Marine,
Car je n'aime pas
Son père.
Si j’étais
Français,
Je ne voterais pas
Marine,
Car je n'aime pas
Sa nièce.
Dommage
Pour toi,
Marine,
Que tu sois
Née en France.
Tu aurais fait
Une bonne
Dictatrice,
Si tu étais
Née
En Syrie
Ou bien
En Corée
Du Nord.
Oh Marine,
Quelle bonne
Dictatrice
Tu aurais fait
Avec
Tes boucles
D'or
Et ta voix
Charmeuse ! ! !
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 janvier 2017

Voilà Le hall De l’Hôtel Méridien Étoile...

Voilà
Le hall
De l’Hôtel Méridien
Étoile,
Il y a
Des hommes
D'affaires
Qui écrasent
Tout
Sur leur
Passage.
Voilà
Le hall
De l’Hôtel Méridien
Étoile,
Il y a
Des amoureux
Qui s'embrassent,
Et d'autres
Qui se quittent.
Voilà
Le hall
De l’Hôtel Méridien
Étoile,
Il y a
Toute
La splendeur
De la comédie
Humaine,
La splendeur
Et la misère
Des nouvelles
Courtisanes
Qui se disputent
Entre elles
Pour
Un rôle
Quelconque.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

16 janvier 2017

Il a 93 ans...

Il a
93 ans,
Et plus
Rien
Ne l’intéresse,
Ni les gâteaux
Au miel,
Ni les séries
À la télé.
Il a
93 ans,
Et plus
Rien
Ne l’intéresse,
Sauf
Les fesses
De l'infirmière
Qui matin
Et soir
Passe
Le voir
Pour lui
Laver le dos
Et tout
Le reste.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

15 janvier 2017

Si la tristesse, Un jour...

Si la tristesse,
Un jour,
Remplissait
Tes yeux
Si beaux,
Je ferais
Tout
Pour
Te faire
Rigoler.
Si la tristesse,
Un jour,
Remplissait
Tes yeux
Si beaux,
Je ferais
Des grimaces,
Je te raconterais
Des histoires drôles,
Si la tristesse,
Un jour,
Remplissait
Tes yeux
Si beaux.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

14 janvier 2017

Il en a Fallu Du temps Pour se Rencontrer...

Il en a
Fallu
Du temps
Pour se
Rencontrer.
On n'était pas
Dans
La mème
Classe,
On n'était pas
Dans
La même
École.
Il en a
Fallu
Du temps
Pour se
Rencontrer.
On n'était pas
Dans
La mème
Ville,
On n'était pas
Dans
Le même
Pays.
Il en a
Fallu
Du temps
Pour se
Rencontrer.
On est passé
Par des
Impasses,
Par des
Jours sombres
Et des nuits
Froides,
Par des
Noëls
Sans sapins
Et des
15 août
Sans plages.
Il en a
Fallu
Du temps
Pour se
Rencontrer.
Mais te
Voilà
Enfin,
Mon agréable amour.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE