10 octobre 2016

Et nous partîmes...

Et nous partîmes
Par des chemins
De traverse,
Et elle fut
Belle,
Notre jeunesse.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


09 octobre 2016

Elle est Pourrave Ma vie...

Elle est
Pourrave
Ma vie
De bohème.
Tout le monde
Me donne
Des coups
De pied
Au cul.
Tout le monde
À le droit
De me traiter
Comme
Une merde.
Je suis
L’étranger
Qui parle
Avec
Un accent,
Et vous
Aimeriez bien
Que je rentre
Chez moi,
Mais chez moi
C'est ici,
Que ça vous
Plaise
Ou pas.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

08 octobre 2016

Une petite Chienne Aboie...

Une petite
Chienne
Aboie
À la lune.
Elle est
Blanche,
Avec
Une tache
Noire
Entre
Les yeux.
Elle voyage
Toute seule
Dans
La nuit,
La petite
Chienne
Qui aboie
À la lune.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

07 octobre 2016

Il y en a Qui sont Belles...

Il y en a
Qui sont
Belles.
Il y en a
Qui te font
Souffrir.
Il y en a
Qui te
Quittent.
Quel mystère
Les femmes,
Quel mystère.
Il y en a
Qui sont
Belles.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

06 octobre 2016

Année Après Année...

Année
Après
Année,
Tout
S'abime,
Et tout
Devient
Aléatoire.
Une longue
Agonie
Commence,
Et la peur
S'installe.
C'est
La fin
Avant
L'heure,
Et tu penses
Déjà
Au menu
Du dernier
Repas.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


05 octobre 2016

Il est vrai que...

Il est vrai que
Je ne suis pas
Tout neuf.
Il est vrai que
Je suis un peu
Cabossé,
Mais je peux encore
Rouler,
Oui, je peux encore
Rouler
Une pelle,
Si je trouve
Une fille
Qui me plaît.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

04 octobre 2016

Je n'ai rien prévu De spécial...

Je n'ai rien prévu
De spécial
Pour les cents ans
À venir.
Alors,
Si toi
Aussi,
Tu n'as rien prévu
De spécial
Pour les cents ans
À venir,
On pourrait
Les passer
Ensemble,
Les cent ans
À venir.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

03 octobre 2016

Dans Mon blouson noir...

Dans
Mon blouson noir,
Je ressemble
À Marlon Brando.
J'ai les yeux
De Marlon Brando.
J'ai la bouche
De Marlon Brando.
Mais peut-être
Je me trompe.
Je ressemble
Plutôt
À Leonardo DiCaprio,
Enfin, presque...
Oui, presque.
Avec mes lunettes
De soleil,
Je ressemble...
Je ressemble...
Je ressemble
À un mec
Avec des lunettes
De soleil.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 octobre 2016

Je vais Mettre...

Je vais
Mettre
Une virgule,
Et puis
Je vais
Mettre
Un point-virgule ;
Et puis
Je vais
Mettre
Trois points...
Et le mot
Fin
À notre
Histoire.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

01 octobre 2016

Le temps Est agréable...

Le temps
Est agréable,
Pourvu
Que ça ne dure pas.
C'est
Quoi
Ce ciel bleu ?
Vivement
Les nuages,
Vivement
La pluie,
J'attends
L'orage
Avec
Mon parapluie
Tout neuf.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE