11 juillet 2016

Ils me regardent tous...

Ils me regardent tous
Avec mépris.
Ils ont décidé
Que je ne suis
Personne.
Ils m'ont
Enfoncé
Dans ce cachot
De merde
D'où je ne pourrai pas
M’échapper.
Ainsi va le monde,
Ainsi va ce cirque
Épouvantable
Où l'on fait
Semblant
De m'aider
Pour mieux
M'enculer.
J'attends
Une météorite
Qui va tout
Effacer,
Qui va tout
Emporter.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


10 juillet 2016

Un petit ange, Posé sur mon Épaule...

Un petit ange,
Posé sur mon
Épaule
Comme
Un corbeau
Sur la branche
D'un cerisier,
M'a dit
Que je n'en ai pas
Pour longtemps.
Je me réjouis
De cette
Bonne nouvelle.
Moi qui croyais
Être éternel,
Me voilà enfin
Devenu mortel.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

09 juillet 2016

Dans chaque Chambre...

Dans chaque
Chambre
De mon
Château,
J'avais caché
Mes rêves
Inavoués,
Et mon
Château
Est parti
En fumée,
Et moi
Je dors
Dix-huit
Heures
Par jour.
Et puis
Je mange,
Et puis
Je bâille,
Et puis
Je me gratte.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

08 juillet 2016

Au bout D'un certain Temps...

Au bout
D'un certain
Temps,
Il faut
Se rendre
À l’évidence :
Tu n'es plus là.
Une autre
A pris
Ta place
Dans mon lit,
Et c'est
Tant mieux
Comme ça.
Seulement
Voilà,
Elle ronfle
Autant que toi !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

07 juillet 2016

Quelques coups De crayon...

Quelques coups
De crayon
Sur une feuille
Blanche,
Et voilà
Un petit monstre
Qui ne ressemble
À rien.
Un univers
Inconnu
S'ouvre
Devant moi,
Et le crayon
Tremble
Entre mes doigts.
Je croque
Un autre
Petit monstre
Sur une autre feuille
Blanche.
Il y a
Des dizaines
De petits monstres
Qui sortent
De mon crayon.
Au secours,
Au secours !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


06 juillet 2016

J'ai bravé Toutes Les tempêtes...

J'ai bravé
Toutes
Les tempêtes.
J'ai fait face
À tous
Les dangers.
J'ai survécu
À tous
Les tremblements
De terre.
Et voilà
Le résultat :
Zéro pointé,
Zéro pointé.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

05 juillet 2016

Il vit Hors du temps...

Il vit
Hors du temps.
À quelle heure
Il s'est réveillé ?
La pendule
Du salon
Ne le sait pas,
Et lui non plus.
Il vit
Hors du temps.
À quelle heure
Il a déjeuné ?
La pendule
Du salon
Ne le sait pas,
Et lui non plus.
Il vit
Hors du temps.
À quelle heure
Il a dîné ?
La pendule
Du salon
Ne le sait pas,
Et lui non plus.
Il vit
Hors du temps.
Ça fait
Des années
Que la pendule
Du salon
Ne marche pas.
Ça fait
Des années
Qu'il ne sort pas.
Ça fait
Des années
Que sa femme
Est morte.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

04 juillet 2016

On passe Nos vies...

On passe
Nos vies
À se raconter
Nos vies.
J'ai fait ceci,
J'ai fait cela,
Je suis allé ici,
Je suis allé là-bas.
Et puis
On n'a plus rien
À se raconter,
Et chacun
Reste
Dans sa tanière,
Fatigué,
Le cœur
Absent,
Les yeux
Fermés.
On n'est pas
Tout à fait
Mort,
Mais c'est
Tout comme.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

03 juillet 2016

Sous le pont tournant De la Grange-aux-Belles...

Sous le pont tournant
De la Grange-aux-Belles,
Coule le canal
Saint-Martin,
Rempli
De canettes
De bières
Et d'illusions
Perdues.
Et nous
Les misérables,
Avec la promesse
De l'aube,
On ressemble tous
À un petit prince,
Quand
On se jette
À l'eau
Du pont tournant
De la Grange-aux-Belles.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 juillet 2016

Sur le quai Du métro Maraîchères...

Sur le quai
Du métro
Maraîchères,
Direction
Pont de Sèvres,
Je ramasse
Tous mes chagrins,
Et j'en fais
Un bouquet
De désespoir.
Direction
Pont de Sèvres,
Prochain train
Dans une minute.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE