26 mai 2018

Et l'on entend Une petite musique...

Et l'on entend
Une petite musique
Qui accompagne
L’impétuosité
De la lutte.
On dirait
Que sans aucune raison,
Les gestes quotidiens
Jouent
Une partition écrite
Par quelqu'un d'autre
Que nous.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 mai 2018

La journée S'annonce Métaphysique...

La journée
S'annonce
Métaphysique.
Une tortue géante
A chipé
Ma feuille de salade.
Ah, la voleuse !
Je suis trop émoussé 
Pour lui courir après.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 mai 2018

La fille aînée du roi...

La fille aînée du roi
Est à mon goût,
Mais moi, je vise plus haut.
Mois, je vise la fille unique
Du fermier.
Elle m'a tapé dans l’œil
Avec ses vaches
Et ses fromages
Et son lait tout chaud
Qui sort, sort, sort
Quand je m'agrippe
À ses nichons.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 mai 2018

Tous Nos remerciements...

Tous 
Nos remerciements
À la persévérance
Qui luit
Dans la brume
Quand rien
Ne semble
Survivre
À la solitude
Des armes.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 mai 2018

Quelque chose D'inachevé...

Quelque chose
D'inachevé,
Quelque chose
Qui manque d’épaisseur,
Un je ne sais pas quoi
D'inaccompli,
C'est ton amour aujourd'hui.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


21 mai 2018

Les bras croisés Je reste...

Les bras croisés
Je reste.
Et je contemple
Le désastre
D'une existence
Quelconque
Qui, de précipice
En précipice,
M'a conduit
Jusqu'à ce banc en bois,
Place Maurice Chevalier.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 mai 2018

Le prélude Était proche...

Le prélude
Était proche.
Une délivrance
Instantanée
Arriva.
Les aiguilles
Des montres
Disparurent,
Emportées
Par un tourbillon
De baisers.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 mai 2018

Sur la Place Rouge...

Sur la Place Rouge
Il y avait du monde.
La fille qui marchait
À côté de moi
Ne s'appelait pas Nathalie.
Elle ne m'a pas parlé
De la Révolution d'Octobre,
Elle ne m'a rien dit non plus
À propos du tombeau de Lénine.
Sur la Place Rouge
Il y avait du monde.
Moi, je ne voyais personne,
Car elle et moi
On était tous seuls,
Tous seuls sur une île.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 mai 2018

Je l'aime bien La ligne 2...

Je l'aime bien
La ligne 2.
Belleville,
Couronnes,
Ménilmontant,
Père Lachaise,
Je descends
Pour voir si les morts
Se souviennent de moi,
Pour voir s'il reste
Des places
Au cas où,
Le moment venu,
À Montparnasse
Ce serait complet.
Je l'aime bien
La ligne 2,
Mais j'aime aussi
La ligne 1,
La 3, la 4, la 5, la 6
Et toutes les autres lignes,
Même au cas où
Il y aurait la grève.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 mai 2018

À bien des égards...

À bien des égards,
Tes lèvres
Me rappellent
Les lèvres
D'une vestale
Que j'ai connu
Jadis
Dans un couvent
En ville.
Elle sentait bon
Le chocolat,
La religieuse.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE