30 avril 2016

Pas à pas, Je te suivrai...

Pas à pas,
Je te suivrai,
Dans tes désirs,
Dans mes délires.
Moi,
La rivière
Qui mouille
Ton corps,
Moi, pingouin,
Toi, banquise,
Moi, archet,
Toi, violoncelle,
Il n'y aura pas
Le mot fin
À mon
Harcèlement.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


29 avril 2016

Un mot Quelconque...

Un mot
Quelconque,
Dis-moi
Un mot
Quelconque,
Pour briser
Ce silence
Qui fait
De  nous
Un couple
Disparu.
Allons
Chercher
Notre amour
Aux objets
Trouvés.
Il nous attend
Depuis
Plus de dix ans.
Je suis dévasté
De ne plus te voir.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 avril 2016

Au crépuscule De mes pensées...

Au crépuscule
De mes pensées,
Le sommeil
Me guette.
Qui a volé
Le dernier
Souffle
Du printemps ?
Les soldats
De plomb,
Témoins
De mon enfance,
Me regardent
D'un air
Étonné.
Ils
Ne reconnaissent
Plus
En moi,
L'enfant
Qui jouait
Avec eux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 avril 2016

Un coup De tonnerre, Un orage De neige...

Un coup
De tonnerre,
Un orage
De neige,
Neige
Qui tombe
Comme
Dans la chanson
De Salvatore Adamo.
Puis le soleil
Revient,
Et je reste ici,
À regarder
Le jardin
Tout blanc.
N'oublie pas
Que le soleil
Revient.
Le soleil
Revient
Toujours
Pour ceux
Qui savent
L'attendre
Avec patience.
Le soleil
Revient
Toujours.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 avril 2016

Il chante Comme Un moineau Blessé...

Il chante
Comme
Un moineau
Blessé.
Elle est partie
Sans lui laisser
Une lettre d'adieu,
Sans lui laisser
Un mot.
Il cherche
Une explication
Qu'il ne trouve pas.
Reviendra-t-elle
Un jour ?
Il sait très bien
Que non.
Il ne la reverra
Plus jamais.
Il chante
Comme
Un moineau
Blessé,
Il chante,
Tout seul
Dans sa cage,
Prisonnier
D'un amour fini.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 avril 2016

On cause...

On cause,
On cause
Pendant
Des heures,
Mais on en est
Toujours
Au même point.
Arrêtons
De nous prendre
La tête.
Faisons
Une pause câlins
De quelques
Semaines.
Ça nous fera
Du bien
À tous les deux.
Câlins,
Câlins,
Rien que des câlins,
Ah que c'est bon...

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 avril 2016

Prête-moi Un million D'euros...

Prête-moi
Un million
D'euros,
Et je te promets
Que je ne vais pas
Te le rendre.
Avec
Ce million
D'euros,
Je vais m'acheter
Plein de
Sucres d'orge
Et de barbes à papa.
Prête-moi
Un million
D'euros,
Et je te promets
Que tu ne me verras
Plus jamais.
Avec
Ce million
D'euros,
Je vais m'acheter
Plein de macarons...
Au chocolat.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 avril 2016

La nuit Prochaine...

La nuit
Prochaine,
Pas de vidéos
De cul
Sur Internet,
Car la nuit
Prochaine,
Je vais baiser
Avec elle,
Car c'est
Quand même
Beaucoup plus
Romantique
De baiser
Avec la fille
Que l'on aime
Que de se branler
Devant l’écran
D'un ordinateur,
Parole
De branleur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 avril 2016

Tu m'as Gâché La journée...

Tu m'as
Gâché
La journée
Avec ton coup
De fil.
Tu aurais
Pu appeler
N'importe qui,
Tu aurais pu
Appeler
Les pompiers,
Mais non,
C'est moi
Que tu as appelé.
Elle est douce
Ta voix,
Raccroche
Maintenant,
Que tu commences
À me faire
Chier.
Et puis
C'est quoi
Cette histoire
Que tu ne me dois
Rien ?
Tu me dois
Le ciel
Et tout
Le reste.
C'est moi
Qui raccroche,
Au revoir.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 avril 2016

Il y avait Du miel Dans ta bouche...

Il y avait
Du miel
Dans ta bouche,
Il y avait
Du miel
Et du Nutella
Dans ta bouche
Quand
Je t'embrassais
Avec la langue.
Aujourd’hui,
J'embrasse
Une autre,
Et toi,
Tu embrasses
Un autre.
Sommes-nous
Heureux ?
Va savoir...

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE