08 décembre 2017

Tes fesses Sont Deux soleils...

Tes fesses
Sont
Deux soleils
Entre
Mes mains.
Viens,
Que je te montre
La face
Cachée
De la lune.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


07 décembre 2017

Mon ordinateur Est fatigué...

Mon ordinateur
Est fatigué.
Il est aussi lent
Qu'un escargot mort,
Dans une assiette,
À la terrasse
D'un resto,
Sur les Grands Boulevards.
Mon ordinateur
Est fatigué.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

06 décembre 2017

Johnny s'en est allé...

Johnny s'en est allé
Comme s'en vont
Les feuilles mortes
De Prévert.
Johnny s'en est allé,
Et on pleure
La perte
D'un ami
De toujours.
Johnny s'en est allé.
Mais non ?
Que dites-vous ?
Johnny est encore là.
Et il chantera
Quand
Nous aurons
L'envie
D'entendre
Sa voix
Et ses chansons.
Salut le copain,
Salut Johnny.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

 

05 décembre 2017

Tes propos Sont Aussi Vides Que...

Tes propos
Sont
Aussi
Vides
Que
Des bouteilles
Vides.
Ton discours
Ne m'impressionne pas.
Je ne ferai pas partie
De tes adeptes.
Tu peux servir
Ta soupe,
C'est ton droit.
Le mien,
C'est de ne pas
T’écouter.
Qui de nous deux
A raison ?
Qui de nous deux
A tort ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

04 décembre 2017

J’étais Encore Parmi vous, Hier soir...

J’étais
Encore
Parmi vous,
Hier soir.
Et ce matin,
Je suis froid
Comme
Un bloc
De marbre
De Carrare.
Je ne bouge plus,
Et je suis froid
Comme
Un bloc
De marbre
De Carrare.
Je ne ferai plus
La manche.
Un clochard
De moins,
Diront
Certains.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


03 décembre 2017

Patiemment, J’écoute La pop Molle...

Patiemment,
J’écoute
La pop
Molle
Des fourmis
En chaleur
Qui jouent
De la mandoline
Électrique
Sur le palier,
Devant
Ma porte.
Et les cafards
Rigolent,
Car ils sont
Numéro 1
Des ventes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 décembre 2017

La danseuse Danse Avec ses blessures...

La danseuse
Danse
Avec ses blessures,
Et chaque pas
De danse,
C'est un pansement.
La danseuse
Danse
Avec ses blessures,
Et chaque pas
De danse,
C'est un appel
Au secours.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

01 décembre 2017

Il y a Du plagiat Dans l'air...

Il y a
Du plagiat
Dans l'air.
Tout le monde
Copie
Tout le monde.
C'est
Du copier-coller
Partout,
À la télé,
À la radio,
Dans les livres.
Tout le monde
Copie
Tout le monde.
C'est
Du copier-coller
Partout, partout, partout, partout.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

30 novembre 2017

L'infini, C'est une peau De chagrin...

L'infini,
C'est une peau
De chagrin
Qui se rétrécit
Dangereusement.
À la fin,
Tout sera
Dans un point,
Un point
Sans rien
Autour.
Mais
Peut-être,
On est déjà tous
Dans un point.
C'est mon point
De vue.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

29 novembre 2017

La mort Est belle Comme Une épouse...

La mort
Est belle
Comme
Une épouse
La nuit
De noces.
Les invités
Sont tous partis,
Il n'y a
Que la mort
Qui reste,
La mort
Qui est belle
Comme une épouse
La nuit de noces.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE