24 août 2016

Je l'aime bien Cette page Blanche...

Je l'aime bien
Cette page
Blanche
Où mon stylo
Se pose
Comme
Un papillon
Sur une fleur.
Et j’écris
Quelques
Mots
Venus
De nulle part.
Ce sont
Des mots
Futiles,
Ce sont
Des mots
Inutiles,
Ce sont
Des mots
Pour remplir
Cette page
Blanche
Où mon stylo
Se pose
Comme
Un papillon
Sur une fleur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


23 août 2016

Tout devient Flou Le soir...

Tout devient
Flou
Le soir,
Les amours
Perdus,
Les problèmes
D'argent,
Les mauvais
Choix.
Tout devient
Flou
Le soir,
Et comme
Par magie,
On se sent
Presque bien.
Tout devient
Flou
Le soir,
Et comme
Par magie,
On a envie
De vivre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 août 2016

Une dizaine De putes...

Une dizaine
De putes
Travaillent
Pour lui,
Il gagne
Bien
Sa vie.
Une dizaine
De putes
Travaillent
Pour lui,
Il a une
Montre
En or.
Une dizaine
De putes
Travaillent
Pour lui,
Il a une
Maison
Avec jardin.
Une dizaine
De putes
Travaillent
Pour lui,
Il est
À l'abri
Du besoin
Jusqu'à la fin
De ses jours.
Et dire
Qu'il n'a pas eu
Son bac,
Le cancre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 août 2016

Tu ne la vois pas La mort ?...

Tu ne la vois pas
La mort ?
Elle nous tend
Ses bras,
La mort.
Elle nous chérit,
La mort.
Elle nous suit
Pas à pas,
La mort.
Elle est avec nous
Depuis
Notre enfance,
La mort.
Chaque nuit,
Elle veille
Sur nous,
La mort.
Chaque matin,
Elle nous pousse
Hors du lit,
La mort,
Comme pour nous dire :
« Vas-y,
Je t'offre
Un autre jour,
Profites-en. »
Et puis,
Le moment venu,
Elle nous prend
Avec elle,
La mort,
Elle nous prend
Avec elle
Pour toujours,
Car elle nous aime
Trop,
La mort.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 août 2016

Le temps, Il fait son boulot...

Le temps,
Il fait son boulot
Sans jamais
Se plaindre.
Le temps,
Il n'est jamais
En grève.
Le temps,
Il ne descend
Jamais
Dans la rue
Pour manifester.
Le temps,
On ne peut pas
Lui taper dessus
À coups
De matraque.
Le temps,
On ne peut pas
L’arrêter.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


19 août 2016

Depuis Combien De siècles...

Depuis
Combien
De siècles,
Je n'ai pas
Réécouté
Une chanson
De Gilbert Bécaud ?
Par négligence
Ou par flemme,
Trop souvent
On oublie
Les petits
Plaisirs
Quotidiens
Qui ne servent pas
À grand chose
Mais qui nous font
Du bien
Quand même.
Depuis
Combien
De siècles,
Je n'ai pas
Relu
Une nouvelle
De Maupassant ?
Par négligence
Ou par flemme,
Trop souvent
On oublie
Les petits
Plaisirs
Quotidiens
Qui ne servent pas
À grand chose
Mais qui nous font
Du bien
Quand même,
En attendant
Le vide.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 août 2016

Le problème C'est moi, Le problème C'est toi...

Le problème
C'est moi,
Le problème
C'est toi,
Le problème
C'est nous.
Le problème
C'est notre
Logement
Qui ressemble
À une poubelle.
Suicidons-nous,
Foutons le camp
D'ici.
Suicidons-nous
Tout de suite.
Suicidons-nous
Tout de suite.
Non, attendons
Encore un peu.
Laissons passer
La nuit,
Laissons passer
La nuit,
Et après
On verra.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 août 2016

Étendu Sur les rails...

Étendu
Sur les rails,
J'attends
Le TGV
De 20h50
Qui va broyer
Mon corps.
J'ai mis
Un pull-over
En laine,
Car il fait
Un peu frisquet,
Et je n'ai pas
Envie
D'attraper
La crève
Avant
De crever.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

16 août 2016

On mangera Des oranges...

On mangera
Des oranges
Et des clémentines,
Et puis couchés
Sur l'herbe,
On regardera
Passer
Les nuages
Et les avions.
Il suffit
Que tu t'approches,
Et tout
Devient beau.
C'est un après-midi
Féerique
Dans nos vies
Éphémères.
On regardera
Passer
Les nuages
Et les avions.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

15 août 2016

Il a rasé Sa barbe...

Il a rasé
Sa barbe,
Il s'est pris
En photo,
Et il a demandé
À ses amis
Facebook,
Ce qu'ils en pensaient
De son nouveau
Visage.
Personne
Ne lui a
Répondu.
Alors,
Il s'est promené
En bas
De chez lui,
Et il a demandé
À tous
Les passants,
Ce qu'ils en pensaient
De son nouveau
Visage.
Personne
Ne lui a
Répondu.
Alors,
Il est monté
Sur un arbre,
Et il a demandé
À tous
Les moineaux,
Ce qu'ils en pensaient
De son nouveau
Visage.
Aucun
Moineau
Ne lui a
Répondu.
Il aurait
Mieux fait
De ne pas
Se raser.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE