15 février 2016

Sur l'autoroute...

Sur l'autoroute
Il y a
Très peu
De voitures,
Et dans sa
Décapotable,
Il est le roi
Du monde.
La journée
S'annonce
Merveilleuse.
Il accélère,
Il accélère,
Il est tout seul
Sur l'autoroute.
Il pense
À tous
Les beaux projets
Qu'il va réaliser
Dans les années
À venir.
Rien ne pourra
Lui résister.
Il accélère,
Il accélère,
Il ne le sait pas,
Mais dans
Cinq minutes,
Il va mourir.
Il accélère,
Il accélère,
Rien ne pourra
Lui résister.
Dans sa
Décapotable,
Il est le roi
Du monde.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


14 février 2016

Avant l'orage, Va te promener...

Avant l'orage,
Va te promener
Le long de tes
Jeunes années.
Le temps passe
Si vite
Que tu ne pourras pas
Tout essayer.
Avant l'orage,
Fais le tour
Du monde,
Une fois,
Deux fois,
Trois fois.
Avant l'orage
Qui va tout emporter,
Fais-toi plaisir
En toutes
Circonstances.
Avant l'orage
Ne perds pas
Une seconde
De cette belle
Aventure.
Avant l'orage,
Goûte à tous
Les bonheurs,
Avant l'orage,
Avant la fin
De tout.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

13 février 2016

Le plus loin Possible...

Le plus loin
Possible,
Je voudrais m'enfuir
Pour ne plus voir
Cette mauvaise
Pièce de théâtre
Que je joue
Depuis toujours.
Ne plus être
L'homme que je suis,
Voilà
Le but
Que je poursuis,
Et briser le miroir,
Mourir peut-être
Pour mieux renaître,
Et oublier
Mon visage,
Et vivre
Avec un autre corps,
Voilà
Mon souhait
Le plus cher.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

12 février 2016

Quelqu’un...

Quelqu’un
Lui a tapé
Sur l’épaule,
Une première fois,
Une deuxième fois.
Quand il s'est retourné,
Il a vu celle
Qu'il n'avait pas
Oubliée,
Et à ce moment précis,
Un gratte-ciel
De mille étages 
S'est écroulé
Sur lui.
L'amour
C'est un bruit
Assourdissant.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

11 février 2016

Une mouche Est amoureuse...

Une mouche
Est amoureuse
D'une autre mouche,
Et les deux mouches
Ensemble
Tournent autour
D'une petite crotte
De moineau.
C'est un festin royal
Qui ne leur coûte rien.
Puis les deux mouches
Partent en voyage
De noces
Sur une bouse
De vache.
Oh, que c'est
Romantique,
L'amour
Entre deux mouches.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


10 février 2016

Ma nouvelle Carte d'identité...

Ma nouvelle
Carte d'identité,
Ça ne me plaît pas
Du tout.
Celui
Que l'on voit
Sur la photo
Ce n'est pas moi.
Celui
Que l'on voit
Sur la photo,
Je ne l'ai jamais
Rencontré.
Ma nouvelle
Carte d'identité,
Ça ne me plaît pas
Du tout,
Et puis ma date
De naissance,
Je crois bien
Qu'ils se sont trompés,
Je ne suis pas
Si vieux que ça.
Ma nouvelle
Carte d’identité,
Ça ne me plaît pas
Du tout,
Et si un jour
Il y a un contrôle
De police,
Et on me demande
Mes papiers,
Je dirai
Que je les ai perdus
Et que moi aussi
Je me suis perdu.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

09 février 2016

J'ai fait Un rêve érotique...

J'ai fait
Un rêve érotique.
Il y avait
Plein de jeunes
Filles
Qui m’embrassaient
Partout.
Il y avait
Des blondes,
Il y avait
Des brunes,
Il y avait
Des rouquines.
Puis je me suis
Réveillé,
Et te voilà,
Comme
Tous les matins,
À côté de moi.
Embrasse-moi
Partout.
Tu seras
Ma blonde,
Ma brune,
Ma rouquine.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

08 février 2016

À l’école...

À l’école,
J’étais le dernier
De la classe,
Et dans ma vie
D'adulte,
Je suis resté
Le dernier.
Ce n'est pas mal
D’être le dernier,
On voit
Tout le monde,
Quand on est le dernier,
On voit tous
Ces braves gens
Qui sont devant,
On voit tous
Ces braves gens
Qui courent
Vers l'infini.
Courez
Braves gens,
Courez.
Moi, je ne cours pas,
Je ne suis pas
Pressé.
Je suis bon dernier,
Et je compte
Le rester.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

07 février 2016

Ne te fais pas De soucis...

Ne te fais pas
De soucis,
Je sais faire
La part des choses.
Ne te fais pas
De soucis,
Je sais reconnaître
Le vrai amour
Du faux.
Quand je t'ai vue
Pour la première fois,
J'ai su
Que tu étais celle
Qui me tiendra
La main
Quand je partirai
De l'autre côté
De la lune.
Tu es le petit ange
Qui préparera
Mes bagages,
Tu es le petit ange
Qui me souhaitera
Bon voyage.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

06 février 2016

Le tramway Passait...

Le tramway
Passait
En bas de chez moi,
Il faisait
Un bruit infernal,
Il était toujours
Plein à craquer.
Après dix minutes,
Il traversait
Un tunnel,
Et après
Le tunnel
C’était la mer.
Mon Dieu,
Elle était belle
La mer,
Avec tous
Ces petits bateaux
Colorés.
Le tramway
A disparu.
La mer
A disparu.
Les petits bateaux
Colorés
Ont disparu.
Tout a foutu le camp,
Il ne me reste plus rien.
J'ai changé
De décor.
J'ai choisi
La mauvaise
Trajectoire,
Et je suis parti
Vers une autre
Planète
Où il n'y a pas
De tramway,
Où il n'y a pas
La mer,
Où il n'y a pas
De petits bateaux
Colorés.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE