18 septembre 2015

C'est un jour...

C'est un jour
Comme les autres,
Mes yeux
Sont toujours
À leur place
Et ma bouche aussi.
C'est un jour
Comme les autres,
Je me suis levé,
Je suis sorti,
Je suis rentré.
C'est un jour
Comme les autres,
J'ai fait un tour
Sur Facebook,
J'ai fait un tour
Sur Twitter,
J'ai fait un tour
Sur moi-même.
C'est un jour
Comme les autres,
C'est terrible
Un jour
Comme les autres.
C'est un jour
Comme les autres,
Ça fait chialer
Toutes ses larmes
Un jour
Comme les autres
Et mes yeux
Sont toujours
À leur place
Et ma bouche aussi.
Je fais un tour
Sur Facebook,
Je fais un tour
Sur Twitter,
Je fais un tour
Sur moi-même.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


17 septembre 2015

Il n'a jamais...

Il n'a jamais
Aimé
Son assistante
Sociale.
Il voudrait bien
L'étrangler
Et la jeter
Par la fenêtre
Son assistante
Sociale.
Il a rendez-vous
Avec elle
Une fois
Par semaine.
Ça fait des années
Que cette grosse
Conne
Lui pourrit
La vie
Avec ses
Rendez-vous
Inutiles.
Il regarde
Sur Arte
Un film
En noir
Et blanc
De Wim Wenders
En version originale
Sous-titrée.
Ça lui fout
Le cafard
Wim Wenders.
Ça lui met
Le moral
À zéro
Wim Wenders.
Il voudrait bien
L’étrangler
Et le jeter
Par la fenêtre
Ce Wim Wenders.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS 

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

16 septembre 2015

Il y a Des personnages...

Il y a
Des personnages
Bizarres,
Des créatures
Étranges 
Qui défilent
Devant moi.
J'ai beau
Fermer les yeux,
Ce cortège
Infernal
Continue.
C'est quoi
Toutes ces bêtes
Immondes ?
C'est quoi
Tous ces démons
Affreux ?
J'aurais préféré
Des moutons,
Des simples
Moutons,
Avant de m'endormir.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS 

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

15 septembre 2015

Je pisse Sur les chansons D'amour...

Je pisse
Sur les chansons
D'amour.
Je pisse
Sur tout ce qui
Est poésie,
Je pisse,
Je pisse
Et je pisse
Encore.
Tiens,
Je pisse aussi
Sur ce poème,
Je pisse,
Je pisse
Et je pisse
Encore
Car aujourd'hui
Mon cœur
Est aussi dur
Que les pierres
Des cathédrales,
Car aujourd'hui
Mon cœur
Est aussi dur
Que le marbre
Des statues
Car aujourd'hui
Je ne ressens
Plus rien,
Plus rien,
Plus rien.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

14 septembre 2015

Il n'y a rien De plus inutile...

Il n'y a rien
De plus inutile
Qu'un poème.
Il ne pèse
Pas grand chose
Un poème.
Il ne sert 
À rien du tout
Un poème.
Tu le lis,
Tu l'oublies.
Tu le lis,
Tu l'oublies.
Tous ensemble,
Tous ensemble,
Tu le lis,
Tu l'oublies.
Tu le lis,
Tu l'oublies.
Tous ensemble,
Tous ensemble,
Tu le lis,
Tu l'oublies.
Tu le lis,
Tu l'oublies.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


13 septembre 2015

Qu'est-ce qu'elle est Laide...

Qu'est-ce qu'elle est
Laide
La Tour Montparnasse,
Bourrée d'amiante
Et d'employés
Modèles.
Qu'est-ce qu'elle est
Laide
La Tour Montparnasse
Quand le soleil
Caresse ses vitres.
Qu'est-ce qu'elle est
Laide
La Tour Montparnasse,
Elle est aussi
Laide
Qu'une vieille fille
Qui n'a jamais
Connu l'amour.
Qu'est-ce qu'elle est
Laide
La Tour Montparnasse,
Elle a tout
Contre elle
Mais le pire
C'est qu'elle
Ne penche pas,
Elle a tout
Contre elle
Mais le pire
C'est qu'elle
Ne penche pas.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

12 septembre 2015

Avant Il y avait...

Avant
Il y avait
Les cabines téléphoniques,
Aujourd’hui
Il y a
Les téléphones portables.
Avant
Il y avait
Les télégrammes,
Aujourd’hui
Il y a
Les SMS.
Avant
Il y avait
Le Minitel,
Aujourd’hui
Il y a
Internet.
Avant
Il y avait
Le franc,
Aujourd’hui
Il y a
L'euro.
Avant
Il y avait
Les vinyles,
Aujourd’hui
Il y a
Les CD.
Avant
Il y avait
Les cassettes vidéos,
Aujourd’hui
Il y a
Les DVD.
Avant
Il y avait
Toi,
Aujourd’hui
Il n'y a
Rien.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

11 septembre 2015

J'ai trouvé Un éléphant...

J'ai trouvé
Un éléphant
Dans une poubelle,
Un petit
Éléphant
En peluche.
Enfin...
Je ne suis
Pas sûr
Que ce soit
Un éléphant,
C'est peut-être
Un rat,
Un gros
Rat
En peluche.
Une chose
Est sûre,
Cette bête
En peluche
Que j'ai trouvé
Dans une poubelle,
Que ce soit
Un éléphant
Ou un rat,
Je l'aime déjà
Et pour toujours
Je vais la garder.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

10 septembre 2015

Moi...

Moi,
Je connais tout
Sur le sujet.
Moi,
Je sais
Ce qu'il faut faire.
Moi,
Je n'irai pas
Par quatre chemins.
Moi,
J'irai
Droit au but.
Moi,
Moi,
Moi,
Moi,
Moi
Je suis
Comme toi,
Comme toi,
Comme toi,
Comme toi,
Moi,
Je suis égoïste,
Moi,
Je ne pense
Qu'à moi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

09 septembre 2015

Je marche Boulevard Du Montparnasse...

Je marche
Boulevard
Du Montparnasse,
Assis
À la terrasse
Du Select,
Il y a
Benjamin Biolay.
Je le regarde,
Il me regarde,
Il me regarde
Longtemps.
Finalement,
Avec mon look
D'enfer,
Je suis plus beau
Que lui.
Oui,
J'en ai
La certitude,
Il peut
Toujours courir,
Je suis plus beau
Que lui.
Je marche
La tête haute
Boulevard
Du Montparnasse,
Je marche
La tête haute
Car je suis plus beau
Que Benjamin Biolay,
Je suis plus beau
Que Benjamin Biolay
Et peut-être,
Je chante
Mieux que lui.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE