26 juillet 2016

Sur les échafaudages...

Sur les échafaudages
Qui recouvrent
La façade
De l'immeuble
D'en face,
Tombe une petite
Pluie fine,
Et ça fait
Un drôle
De bruit,
Presque
Une musique.
Je crois
Entendre
Une valse
De Chopin,
Oui, la valse n°17
En la mineur.
Si je pouvais
Mourir
Maintenant,
Ça ne serait pas
Si mal que ça.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 juillet 2016

À l’arrêt De bus, Il y a...

À l’arrêt
De bus,
Il y a
Un petit
Soleil
Qui caresse
Les joues
D'une jeune fille,
Toute belle,
Toute fraîche.
Je pose
Mes lèvres
Sur son cou,
Je la déshabille,
Je lui fais
L'amour
Pendant
Des nuits
Entières,
Mais le bus
Arrive,
Et mon rêve,
S’arrête.   

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 juillet 2016

Pas la peine De sonner À ma porte...

Pas la peine
De sonner
À ma porte.
Je suis
Sur une autre
Planète
Où je ne vois
Plus
Vos tronches
Maléfiques,
Où je n'entends
Plus
Vos discours
Nauséabonds.
Permettez-moi
De vous dire
Que je ne vous ai
Jamais aimés.
Vous êtes
Une multitude,
Vous êtes
L'ennemi.
Sur ma nouvelle
Planète,
Il n'y a
Que moi,
Du moins,
Je crois.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 juillet 2016

J'improvise Un numéro...

J'improvise
Un numéro
De trapéziste
Pour attirer
L'attention
Des spectateurs,
Mais rien n'y fait,
J'ai du talent,
Et personne
Ne le voit.
Alors,
Je continue
Mes acrobaties
Pour moi
Tout seul.
Je marche
Sur un fil,
Mais je ne tombe pas.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 juillet 2016

Si Dieu vit Quelque part...

Si Dieu vit
Quelque part,
Je ne l'ai pas
Croisé
Dans
Mes voyages.
S'il faut
Le prier
Pour qu'il
Se montre,
Alors
Il peut toujours
Courir.
Si Dieu vit
Quelque part,
Qu'il me dise
Si quelque part
Le paradis
Existe.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


21 juillet 2016

Le regard Des autres C'est un couteau...

Le regard
Des autres
C'est un couteau
Qui s'enfonce
Dans le ventre,
Et tu rentres
Chez toi,
Tu t'allonges
Sur le lit,
Et tu penses
Aux années
Qui t'attendent,
Toutes ces années
Qui t'attendent,
Et tu cherches
Une gomme
Pour les effacer
D'avance.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 juillet 2016

Il n'y a pas...

Il n'y a pas
De limite
À l’insupportable
Douleur
Que chaque jour
Qui se lève
M'apporte.
Un indicible
Malaise
Envahit
Mon corps
Quand la lumière
Du jour
Blesse
Mes yeux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 juillet 2016

Envie De se cacher...

Envie
De se cacher,
Envie
De disparaître,
Envie
De ne pas
Exister.
Détester
Tout le monde,
Détester
Sortir,
Détester
Respirer.
Et pourtant
Il y a
Du soleil,
Et la Joconde
N’arrête pas
De sourire.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

Posté par Eduardo Pisani à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 juillet 2016

Je n'ai pas La force...

Je n'ai pas
La force
Ni d’arrêter
Ni de continuer
Ce parcours
Macabre
Qui ne mène
Nulle part.
Si vous pouvez,
Amusez-vous,
Moi,
Je ne peux pas.
J'ai perdu
Une autre
Journée,
Mais je m'en fous.
Chercher
Le bonheur,
Ça ne fait pas
Partie
De mes priorités.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 juillet 2016

Dans Cette vieille Commode...

Dans
Cette vieille
Commode,
Il n'y a
Que des trucs
À jeter.
Pourquoi
Garder
Tout ça ?
Il ne faut pas
Laisser
De traces.
Tout Doit
Disparaître,
Avant qu'une
Boule de feu
Ne me tombe
Sur la tête.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE