05 octobre 2019

Te revoir, ça a été d'une tristesse infinie...

Te revoir, ça a été d'une tristesse infinie.
Tu as plein de rides autour des yeux.
Tu as pris encore quelques kilos.
Presque vieille, presque moche,
Tu n'es plus la fille qui m'a fait pleurer.
Ne plus te haïr me rend malade.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


04 octobre 2019

Apollinaire a lu mes poèmes...

Apollinaire a lu mes poèmes.
Il les a bien aimés.
Il m'a téléphoné
Au milieu de la nuit
Pour me le dire.
C'est fou, mais c'est comme ça !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

03 octobre 2019

Parfois, souvent, toujours...

Parfois, souvent, toujours
L'amour on cherche.
Et les histoires finies
Glissent entre nos mains
Comme des savonnettes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

02 octobre 2019

Le crescendo Des heures perdues...

Le crescendo
Des heures perdues
N'abîme pas
Les montres.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

01 octobre 2019

J'arrête le vagabondage émotif...

J'arrête le vagabondage émotif.
Les fleurs n'apportent que des emmerdes
À celui qui les offre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


30 septembre 2019

Je suis un phénomène non identifié...

Je suis un phénomène non identifié,
Un ovni poétique
Précipité dans un trou noir.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

29 septembre 2019

Landru sentit comme un souffle sur le cou...

Landru sentit comme un souffle sur le cou.
Et sa tête tomba dans le panier.
Et ensuite, il ne sentit plus rien.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

28 septembre 2019

L'eau était chaude...

L'eau était chaude
Dans la baignoire.
L'eau était chaude,
Et caressait mon corps.
Et je me suis endormi.
Et j'ai rêvé que la baignoire
Volait dans l'espace.
Était-ce bien un rêve ?
Avez-vous vu
Une baignoire volante
Survoler Paris ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

27 septembre 2019

Nous, les vieux...

Nous, les vieux,
Pour nous faire plaisir,
On nous appelle "Seniors",
Car le mot "vieux" fait peur.
Je suis sénior, je suis sénior...
Ça sonne bien, mais...
Je suis quand même vieux !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

26 septembre 2019

Je chante a cappella...

Je chante a cappella.
Je n'ai pas besoin d'un piano.
Je n'ai pas besoin d'un orchestre.
Je chante a cappella.
Et de ma gorge sortent
Des millions de violons.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture