08 décembre 2015

J'ai attendu L'amour Pendant 10 ans...

J'ai attendu
L'amour
Pendant 10 ans
Mais
Il n'est pas arrivé.
Alors,
J'ai attendu
L'amour
Encore 10 ans
Mais
Il n'est toujours
Pas arrivé.
Alors
J'ai attendu
L'amour
Encore 10 ans
Mais
Il n'est toujours
Pas arrivé.
Bon...
Il est en retard
L'amour,
Ça c'est sûr,
Il est en retard
L'amour
Mais un jour
Il va arriver
L'amour
Et ce jour là,
Il va m'entendre
Car on ne laisse pas
Attendre les gens
Comme ça
Impunément.
Non, on ne laisse pas
Attendre les gens
Comme ça
Impunément.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


07 décembre 2015

Tôt ou tard, Il les trouvera Les mots...

Tôt ou tard,
Il les trouvera
Les mots
Qu'il faut
Pour écrire
Le roman
De sa vie.
Tôt ou tard,
Il les trouvera
Les mots
Qu'il cherche
Depuis
Si longtemps.
Parfois
Il se dit
Que le roman
De sa vie
N'intéressera
Personne
Mais
Peu importe,
Il va l'écrire
Quand même
Le roman
De sa vie,
Il va l'écrire
Pour lui,
Pour se faire
Plaisir.
Ce sera
Sa dernière
Gourmandise
Avant
La débâcle finale.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

 

06 décembre 2015

Me voilà Dans la dernière Ligne droite...

Me voilà
Dans la dernière
Ligne droite
Du désespoir.
Bientôt
Tout sera fini.
J'aurai
L'éternité
Toute entière
Pour me reposer.
Je vais
M'évaporer
Dans le néant
Où rien n'existe,
Même pas un soupir,
Même pas
Le battement
D'ailes
D'un tout petit
Papillon.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

05 décembre 2015

Rue de Longchamp...

Rue de Longchamp,
J'y passe
Souvent
Pour regarder
Les beaux immeubles
Où les riches bourgeois
Mènent leur vie
De rêve.
Rue de Longchamp,
Les mois d'été,
Elle est déserte
Car les riches bourgeois
Partent
En vacances
Dans leurs
Jolies maisons
Avec vue
Sur la mer.
Rue de Longchamp,
Les mois d'hiver,
Elle est déserte aussi
Car les riches bourgeois
Partent
En vacances
Dans leurs
Chalets en Suisse
Avec vue
Sur l'argent.
Rue de Longchamp,
Elle est belle
Mais
Elle est toujours
Déserte,
Elle est  toujours
Déserte,
Rue de Longchamp.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

04 décembre 2015

Ton absence A pris...

Ton absence
A pris
Une grande place
Dans ma vie.
Ton absence
Est dans un croissant
Au beurre
Le matin.
Ton absence
Est dans une assiette
De pâtes
À midi.
Ton absence
Est dans un film
À la télé
Le soir.
Ton absence
Est dans toutes
Les choses
Qu'on ne partage plus.
Ton absence,  
Elle est partout.
Je la cultive
Ton absence,
Je la fais grandir
Ton absence
Car ton absence
C'est tout
Ce qui me reste
De toi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


03 décembre 2015

La fin Du monde Ça se précise...

La fin
Du monde,
Ça se précise.
La fin
Du monde,
C'est pour
Demain matin
À 6 heures.
C'est moi
Qui vais tout
Déclencher.
C'est moi
Qui vais appuyer
Sur le bouton.
Préparez
Vos valises
Pour l'enfer.
Vous en avez
De la chance,
C'est un voyage
En première
Classe
Que je vous
Prépare.
Je n'ai oublié
Personne.
Vous serez
Tous
De la partie.
Je ne veux pas
Faire
De jaloux.
Je vous offre
La fin
Du monde.
Sachez
L’apprécier
À sa juste
Valeur.
À demain matin
À 6 heures.
Bonne nuit
Les amis,
Bonne nuit.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 décembre 2015

Un de ces quatre...

Un de ces quatre,
Elle va monter
Sur le toit
D'un immeuble
Et avec
Sa mitraillette,
Elle va tirer
Sur tout le monde.
Elle aime
La musique
De sa mitraillette :
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta.
Ça fait
Des semaines
Qu'elle s'entraîne
Avec
Sa mitraillette :
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta.
Depuis
Qu'elle a été
Licenciée,
Elle s'entraîne
Davantage :
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta.
À son âge,
Elle ne retrouvera pas
De boulot :
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta.
Son mari
S'est barré
Avec
Les gosses :
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta.
Elle aime
La musique
De sa mitraillette :
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta
Ta Ta Ta.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

01 décembre 2015

Divine créature, Laisse-moi...

Divine créature,
Laisse-moi
Dévaster ta vie.
Pourquoi s'aimer ?
L'amour
C'est dérisoire.
Tapons-nous dessus,
Crachons-nous dessus,
Battons-nous
Comme deux lions
En cage.
Divine créature,
Laisse-moi
Faire de ta vie
Un champ
De bataille.
Divine créature,
Laisse-moi
Faire de ta vie
Un champ
De ruines.
Notre rencontre
C'est un roman
De gare
Qu'on lit vite
Et vite
On oublie.
Allez,
C'est parti.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

30 novembre 2015

Je contemple Ma solitude...

Je contemple
Ma solitude.
Elle est belle
Ma solitude.
Elle est fidèle
Comme un chien
Ma solitude.
J'en ai fait
Du chemin
Avec ma solitude.
Je ne tromperai
Jamais
Ma solitude
Et avec toutes
Les femmes
J'ai fait semblant,
J'ai fait semblant
De les aimer
Mais je ne quitterai
Jamais
Ma solitude.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

29 novembre 2015

J'ai envie De te faire Des choses...

J'ai envie
De te faire
Des choses.
Dis-moi
Le jour
Et le lieu
Et je serai là...
Demain,
Dans un mois,
Dans six mois,
Sur un banc,
Contre un mur,
Dans un ascenseur.
Dis-moi
Le jour
Et le lieu
Et je serai là
Pour te faire
Des choses,
Des choses
Que tu connais bien,
Des choses
Qui te plaisent,
Des choses
Qu'on a déjà
Faites,
Au temps
Où tu ouvrais
Tes cuisses,
Devant
Mes yeux,
Devant
Ma bouche.
Je t'aimais bien
Salope,
Je t'aimais bien
Ma salope.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE