26 décembre 2017

Il n'est pas Souhaitable...

Il n'est pas
Souhaitable
De prendre
Son bain
Dans une
Casserole
Remplie
De tomates
Concassées,
Même
En y ajoutant
Du basilic.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 décembre 2017

Les cannes De bambou...

Les cannes
De bambou
Résistent
Aux tempêtes
Solaires.
Et partout
C'est la fête
Des clitoris
Joyeux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 décembre 2017

L'obsolescence Programmée Des bouillons Chimiques...

L'obsolescence
Programmée
Des bouillons
Chimiques,
Provoque
La chute
Vertigineuse
Des nouilles
Fraîches
Dans un bol
De la dynastie
Ming.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 décembre 2017

Les parapluies Des hôtesses De l'air...

Les parapluies
Des hôtesses
De l'air...
De l'air...
De l'air...
Les instants
Futiles...
Futiles...
Futiles...
Quelle confusion...
Les clémentines
Tombent
Sur le tablier
De la strip-teaseuse
Et sur les parapluies
Des hôtesses
De l'air...
De l'air...
De l'air...

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 décembre 2017

Sonne L’alarme Au milieu Des tendresses...

Sonne
L’alarme
Au milieu
Des tendresses
Volatiles.
Et la cible
Dépasse
Le cadre
Initial.
Tout
Préfigure
L'envoûtement
Des contours.
La débâcle
Encercle
La croissance
Inactive.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


21 décembre 2017

La torche Illumine La mémoire Hantée...

La torche
Illumine
La mémoire
Hantée,
Et déstabilise,
Formellement,
L’intuition
Instinctive
Naissante.
Les critiques
Aboutissent
À la négation
Du réel.
Mon esprit
S'habille
De guirlandes
De feu.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 décembre 2017

L’Empire S’écroule À cause D'une gifle...

L’Empire
S’écroule
À cause
D'une gifle
Maladroite.
Et un chef
D'orchestre
Déroule
Le tapis
Rouge
À l'ennemi.
Ce n'est pas moi
L'artiste.
Débrouillez-vous
Sans moi.
Ce n'est pas moi
Qui ai les clés
De l'énigme.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 décembre 2017

Ils ont installé La guillotine...

Ils ont installé
La guillotine
Au centre
Du village
Pour couper
La tête
D'un voleur
De camembert.
Moi, je ne risque rien,
Car je ne vole
Que de l'or,
De l'or,
De l'or,
De l'or
Dans tes yeux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 décembre 2017

L'architecture Des téléphones Portables...

L'architecture
Des téléphones
Portables
Est immuable.
Les cryptogrammes
Des cartes bancaires
Sont illisibles.
J'ai oublié
Le texte
Du personnage
Que j’interprète.
La colle
Ne colle pas.
Je ne reconnais pas
Mon nez.
J'ai oublié
Le texte
Du personnage
Que j’interprète.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 décembre 2017

Les clapotis, Clapotis, clapotis...

Les clapotis,
Clapotis, clapotis
Des vagues
Au gré
Des jours,
Au gré
Des saisons,
Au gré,
Au gré...
Les clapotis,
Clapotis, clapotis
Des vagues,
Les clapotis
Des vagues
À l’âme
Nous submergent.
Clapotis,
Clapotis,
Clarté.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE