26 juin 2017

Les cris Des pirates J'entends...

Les cris
Des pirates
J'entends,
Les cris
Des pirates
Qui couvrent
Une douce
Berceuse.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 juin 2017

Et je m'endors Sur les débris De mon étoile...

Et je m'endors
Sur les débris
De mon étoile,
Et l'aube
Maléfique
Perturbe
Mon repos.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 juin 2017

Mes baisers Fiévreux...

Mes baisers
Fiévreux
Courent
Sur tes joues.
Pour moi,
Tu es
Une mine
De diamants,
Tu brilles
Éternellement.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 juin 2017

Matin Réveil, Matin Tes yeux...

Matin
Réveil,
Matin
Tes yeux,
Matin
Café,
Matin
Tartine,
Matin
Salle de bains,
Matin
Dentifrice,
Matin
Facebook,
Matin
You Tube,
Matin
Sortie,
Matin
Paris.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 juin 2017

Clés, Clés, Clés...

Clés,
Clés,
Clés.
Clés
De voiture,
Clés
D'appartement,
Clés
USB.
Clés,
Clés,
Clés.
Clés
Volées,
Clés,
Perdues,
Clés
Trouvées.
Clés,
Clés,
Clés.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


21 juin 2017

Avec De l'eau froide...

Avec
De l'eau froide,
Très froide,
J'ai rempli
La baignoire.
Quelle chaleur !
Vite mon amour,
Enlève ton soutien-gorge,
Enlève ton slip.
La baignoire
Nous attend,
On va se régaler.
Cette grosse chaleur
Est la bienvenue.
Vivement
50 degrés.
Vite mon amour,
Enlève ton soutien-gorge,
Enlève ton slip.
Plongeons
Dans
La baignoire !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 juin 2017

On ne se reverra Plus jamais, Maman...

On ne se reverra
Plus jamais,
Maman.
Tu es morte
Depuis
Tant d’années,
Maman.
On ne se reverra
Plus jamais,
Maman.
Tu n'es
Qu'un squelette,
Maman.
Tu n'as plus
De peau,
Maman.
Tu n'as plus
De chair,
Maman.
Tu n'es
Qu'un squelette,
Maman.
On nous a
Menti,
Maman.
Il n'y a rien
Après la mort,
Maman.
On ne se reverra
Plus jamais,
Maman.
Je te parle,
Mais tu ne peux pas
M'entendre,
Maman.
Tu n'es
Qu'un squelette,
Maman.
On nous a
Menti,
Maman.
Il n'y a rien
Après la mort,
Maman.
On ne se reverra
Plus jamais,
Maman.
Tu es morte
Depuis
Tant d'années,
Maman.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 juin 2017

Peu à peu, Le passé revient...

Peu à peu,
Le passé revient :
Mon père
Écoute
La radio,
Ma mère
Prépare
Le repas,
J'ai presque
4 ans,
Je joue
Avec
Des billes
En verre.
Peu à peu,
Le passé revient :
J'ai presque
4 ans.
Oh, quel bonheur !
J'ai presque
4 ans,
Je joue
Avec
Des billes
En verre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 juin 2017

Ce que j'adore Chez toi...

Ce que j'adore
Chez toi,
Ce sont
Tes...
Enfin...
Tu m'as
Compris.
J'adore
Tes...
Enfin...
Tu m'as
Compris.
Mais non,
Pas tes...
Mais non,
Pas tes...
Non plus.
Ce que j'adore
Chez toi,
Ce sont
Tes paupières.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 juin 2017

Un bisou Au rayon Des surgelés...

Un bisou
Au rayon
Des surgelés...
Un mot doux
Au rayon
Des boissons...
Ah, que c'est bien
De faire les courses
En amoureux...
C'est quand même mieux
Que de les faire
Tout seul.
Tiens...
Du raisin
D'Italie,
On en prend
3 kilos,
Puisque
C'est toi
Qui paye.
Ah, que c'est bien
De faire les courses
En amoureux...
C'est quand même mieux
Que de les faire
Tout seul.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE