05 février 2018

Sur les pentes Des aphrodisiaques...

Sur les pentes
Des aphrodisiaques,
On cajole
L’obéissance 
Émotive.
Les charognes
Deviennent
Zombies,
Et se partagent
Une fiole
De sang frais.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


04 février 2018

Le hérisson Du Parc Maudit...

Le hérisson
Du Parc Maudit
A changé
De coiffure.
Le dernier
Anaconda
Porte
Un costume
Taillé
Sur mesure
Par un panda
Carnivore.
Le crocodile
Obèse
A troqué
Sa cravate
Contre
Une salamandre
Vierge.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

03 février 2018

Mon cadavre Putréfié...

Mon cadavre
Putréfié
Est recouvert
De terre.
Il dégage
Une odeur 
Nauséabonde
Qui n’arrête pas
Les milliers
De bêtes
Qui bouffent
Mes entrailles.
Mes yeux
Sont des mets
Délicieux.
Je suis
Le repas
Du percepteur
Du Diable.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 février 2018

La concupiscence Illimitée D'un mille-pieds Blessé...

La concupiscence
Illimitée
D'un mille-pieds
Blessé
Dans son orgueil,
Poursuit
Une logique
Implacable.
Et les abeilles
Tueuses
Tournent
Un film
Avant-gardiste
Inspiré
De la vie
De Cecil B. DeMille.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

01 février 2018

Les plaies Des injures...

Les plaies
Des injures
S'impriment
Comme
Des stigmates
Sur les plis
Des bonnes
Intentions.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


31 janvier 2018

Une licorne Embaumée...

Une licorne
Embaumée
Perturbe
Le trafic  
Des fiches
De paie.
La formation
Artistique
Est assurée
Par des lutins
Claustrophobes.
Un gnome
Aveugle
Distribue
Des pelures
D’oignons.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

30 janvier 2018

L'alimentation Des allégories...

L'alimentation
Des allégories
N'est guère
Satisfaisante.
Un tourbillonnement
Emporte
Les pleurs
Des ours
En peluche.
En hiver,
Les équivoques
Rejoignent
La vérité.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

29 janvier 2018

Sur les anomalies De l’éternité...

Sur les anomalies
De l’éternité,
Nous laissons
Nos pourboires.
Les latrines
Sont bouchées,
L'innocence
Est en panne.
Une princesse
Accouche
D'une souris
Morte.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 janvier 2018

Quarante ans De moins...

Quarante ans
De moins,
J'aurai
Un de ces jours,
Quarante ans
De moins
Et une joie
Nouvelle.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 janvier 2018

Mais Où est-elle La poésie Dans ce monde...

Mais
Où est-elle
La poésie
Dans ce monde ?
Je vois
Des bras
Qui bougent,
J'entends
Des rimes,
Mais
Où est-elle
La poésie
Dans tout ça ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE