21 juin 2018

Un laconique Communiqué...

Un laconique

Communiqué

Pour vous annoncer

Que le ciel

Est tombé

Au milieu

De la route.

S'en est suivi

Un embouteillage

Monstre

Qui a ralenti

L'arrivée

Des morpions

Pacifiques.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


20 juin 2018

Moi et moi On est trop nombreux...

Moi et moi

On est trop nombreux.

Un de nous deux

Doit quitter la scène.

Moi et moi

On est trop nombreux.

Un de nous deux

Fait de l'ombre

À l'autre.

Moi et moi

On est trop nombreux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 juin 2018

Il y a toujours Un Brassens...

Il y a toujours
Un Brassens
Qui traîne
Quelque part,
Sur le zinc
D'un bistrot,
Sur les cordes
D'une guitare.
Il y a toujours
Un Brassens
Qui traîne
Quelque part,
Un Brel, un Ferré,
Un poète maudit
Qui dessine
Ses nuits
Sur une courbe
Infinie,
Un Rimbaud, Un Verlaine
Qui caresse
Ses nuits
Sur une courbe
Infinie.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 juin 2018

Viens Que je te roule Une pelle À 360 degrés...

Viens
Que je te roule
Une pelle
À 360 degrés,
Et après
On comptera
Ensemble
Les moutons
Jusqu'au lever
Du jour.
Viens
Que je te roule
Une pelle
À 360 degrés,
Et s'il n'y a pas
De moutons
On comptera
Les doigts
De nos mains,
De nos pieds,
Une fois,
Deux fois,
Mille fois.
Viens
Que je te roule
Une pelle
À 360 degrés.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 juin 2018

Les assassinats De ces derniers jours...

Les assassinats
De ces derniers jours
Me font penser
À la présence
Sur les lieux
Des crimes
D'un lutin exterminateur.
C'est qui
Ce lutin exterminateur ?
C'est toi ?
C'est toi ?
C'est toi ?
C'est peut-être moi,
Va savoir.
Il faut que je change
De masque,
Car celui-ci
Me fait trop peur.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


15 juin 2018

C'est le 10 juin 2018...

C'est le 10 juin 2018,
Le soleil devient
Électrique
Comme la guitare
De David Gilmour
Dans les albums
Des Pink Floyd.
Un homme,
Un bouquet de fleurs
En plastique,
Et le soleil devient
Électrique
Comme la guitare
De David Gilmour
Dans les albums
Des Pink Floyd.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

14 juin 2018

Elle doit être Monotone...

Elle doit être
Monotone
La vie
Dans un cercueil...
Pas de radio,
Pas de télé,
Pas de journaux.
Elle doit être
Monotone
La vie
Dans un cercueil...
Pas de secondes,
Pas de minutes,
Pas de saisons.
Elle doit être
Monotone
La vie
Dans un cercueil...
La vie...
Je voulais dire
La mort...
La vie, la mort, bof.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

13 juin 2018

L’exactitude Des calculs...

L’exactitude
Des calculs
Ne plaide pas
En faveur
D'une réussite.
Tout porte
À croire
Qu'il vaut mieux
Ignorer
L'ampleur
Des dégâts,
Et s'enfoncer
Dans la boue.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

12 juin 2018

Un chat noir Sur un tapis volant...

Un chat noir
Sur un tapis volant
Observe
Les villes endormies,
Et contemple
Les froides
Étoiles
Qui guettent
Nos faux pas.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

11 juin 2018

Les gens Sont sourds...

Les gens
Sont sourds.
Ils n'entendent pas
Le souffle
Qui fait bouger
Les feuilles
Du marronnier.
Chacun
Dans son
Microcosme
Ne voit que
Ses pieds
Sur les pavés.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE