10 janvier 2020

Les branches nues des arbres...

Les branches nues des arbres
Sont difficiles à dessiner
Sur cette feuille blanche
Que le silence glacial
Déchire en mille morceaux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


09 janvier 2020

Quand deux solitudes se rencontrent...

Quand deux solitudes se rencontrent,
Elles se mélangent et n'en font qu'une.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

08 janvier 2020

Je déclare ouverte la saison des amours...

Je déclare ouverte la saison des amours.
Approchez-vous les filles.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

07 janvier 2020

Belle tigresse...

Belle tigresse,
Je me suis perdu
Dans la jungle
De tes yeux.
Dévore-moi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

06 janvier 2020

En raison d'un mouvement social...

En raison d'un mouvement social,
Presque toutes les lignes du métro
Sont fermées.
Seules restent ouvertes,
Pour les voyageurs de la nuit,
Quelques lignes de coke
De très mauvaise qualité.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


05 janvier 2020

On a beau dire, on a beau faire...

On a beau dire, on a beau faire,
Si tu n'habites pas Neuilly-sur-Seine,
Tu n'es personne, mon frère.
Et tu me fais bien de la peine.
Oh merde !
J'ai failli faire un poème avec les rimes
Comme certains slameurs ringards !
Beurk ! Je l'ai échappé belle ! 

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

04 janvier 2020

Dans une autre vie, j'habitais avenue Foch...

Dans une autre vie, j'habitais avenue Foch.
J'avais trois bonnes et un majordome.
J'avais un carrosse tout en or.
Puis je suis mort et revenu
Dans un corps de pauvre.
Et je paye l'addition
Pour la belle vie d'avant.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

03 janvier 2020

Ce matin, j'ai vu une femme...

Ce matin, j'ai vu une femme
Enroulée autour de mes hanches
Comme un python enroulé
Autour du cou d'une antilope.
C'était toi.
Tu cherchais quoi ?
Des noises ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

02 janvier 2020

Monsieur, je vous souhaite d'en baver...

Monsieur, je vous souhaite d'en baver
Autant que nous en bavons
Depuis que vous êtes là.
Je vous souhaite d'en baver, Monsieur,
Vous et votre épouse
Qui trémousse son cul
Grâce aux meilleurs couturiers.
Et je m’arrête là, Monsieur,
Car je n'ai pas les armes
Pour vous jeter dehors
De ce Palais doré
Que vous squattez en monarque.
Je laisse faire l'Histoire
Qui punira pour sûr
Vos envies royalistes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

01 janvier 2020

Il y a tout un monde...

Il y a tout un monde
Dans un ongle incarné,
Car tout est poésie,
Même un ongle incarné.
Et toi, et moi,
Et nos ongles incarnés,
Et nos pieds qui nous font mal,
Mal, mal, mal, mal, mal
Comme une chanson pour enfants
De Chantal Goya.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture