30 mars 2017

Nombreuses Incohérences Intermittentes...

Nombreuses
Incohérences
Intermittentes
S'entrechoquent
Comme
Des quilles
De bowling.
Le ballet
Des avatars
Commence,
Et le poissonnier
Timide
Glisse
Sur une peau
De banane.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


29 mars 2017

L'amertume Des comètes Mourantes...

L'amertume
Des comètes
Mourantes
Enveloppe
Tendrement
Nos désirs
Tremblants.
Restauration
Rapide,
Service continu,
Laissons
Nous
Happer
Par les hélices
Du temps.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 mars 2017

Il entend Des voix Qui lui disent...

Il entend
Des voix
Qui lui disent
Qu'il est
Le plus grand poète
Au monde.
Il entend
Des voix
Qui lui disent
Qu'un jour
Il sera
Célèbre.
Il entend
Des voix
Qui lui disent
Qu'un jour
Il va gagner
Le prix Nobel
De littérature.
En Attendant,
Il vit
Avec
Ses parents
Dans un HLM
À Joinville-le-Pont,
Et il entend
Des voix...
Et il entend
Des voix...
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

27 mars 2017

Insignifiant Est mon univers...

Insignifiant
Est mon univers,
Insignifiant
Et banal.
Je pars
D'ici
Pour aller
Là-bas,
Et de là-bas
Je reviens
Ici.
Je ne produis
Rien,
Absolument
Rien.
Je suis
Parfaitement
Inutile.
Insignifiant
Est mon univers,
Insignifiant
Et banal.
N'est-ce pas
Extraordinaire
Cette inutilité
Suprême ?
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 mars 2017

Gramophone, Gramophone, Fais-moi Écouter Les Opéras D'antan...

Gramophone,
Gramophone,
Fais-moi
Écouter
Les opéras
D'antan.
Gramophone,
Gramophone,
Fais-moi
Pleurer
Comme
On pleurait
Autrefois
Dans une loge
À l’Opéra
Avec un air
De Puccini.
Gramophone,
Gramophone,
J'ai envie
De chialer...
J'ai envie
De chialer...
J'ai envie
De chialer...
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


25 mars 2017

Une place Prioritaire Sur un bus...

Une place
Prioritaire
Sur un bus
Pour s'assoir
Une minute
Ou une heure.
Une place
Prioritaire
Sur un bus
Pour retrouver
Ses forces
Et continuer
À mourir.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 mars 2017

Et la garce Pose Ses mains Sur le triangle Des Bermudes...

Et la garce
Pose
Ses mains
Sur le triangle
Des Bermudes,
Et les anémones
Poussent
Au milieu
Des champs
Magnétiques.
Où est-il
Passé
Mon cahier
Quadrillé ?
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 mars 2017

Les paroles Arrivent Trop Lentement...

Les paroles
Arrivent
Trop
Lentement,
Les phrases
Ont du mal
À rester
Debout,
Anorexie
Du langage.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

22 mars 2017

La jeune Mariée Embrasse Une hypothèse Farfelue...

La jeune
Mariée
Embrasse
Une hypothèse
Farfelue,
Et la journée
Reste
Pluvieuse.
L’esprit
Va ailleurs.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 mars 2017

Persécuté, Tombé, Humilié...

Persécuté,
Tombé,
Humilié,
Le beau rêve
A changé
De forme.
L’épée
Du diable
Poursuit
Les anges
Endimanchés.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE