13 juin 2016

J'ai choisi Mon camion...

J'ai choisi
Mon camion.
Il est beau,
Il est gros.
Je le vois
De loin,
Il arrive,
Il arrive.
Je vais
Me jeter
Sous ses roues.
Je vais
Me jeter
Sous ses roues.
Non, j'ai changé
D'idée.
Il n'est pas
Assez beau,
Il n'est pas
Assez gros.
Finalement,
Je rentre
Chez moi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


12 juin 2016

Tes lèvres...

Tes lèvres
Se posent
Sur les miennes,
Nos langues
Se touchent,
Et les tracas
Quotidiens
Laissent la place
À ce bonheur
Inouï,
À ce bonheur
Infini
Qui ne dure
Qu'un instant,
L'instant
Où tes lèvres
Se posent
Sur les miennes.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

11 juin 2016

Une dame, Très âgée...

Une dame,
Très âgée,
Traîne
Ses souvenirs.
Presque aveugle,
Elle marche
Dans
Un brouillard
Épais
Où elle guette
Le moindre
Rayon de soleil
Pour
Se réchauffer.
Elle sait
Que le temps
Lui est compté.
Elle aimerait
Se faire tirer
Encore une fois
Ou deux,
Avant
Que le rideau
Se ferme.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

10 juin 2016

C'est une petite rue...

C'est une petite rue,
Avec juste
Trois immeubles.
C'est une petite rue,
Où il ne se passe
Rien.
C'est un petite rue,
Presque
Invisible.
C'est une petite rue,
Cachée
Dans ma mémoire.
C'est une petite rue,
La rue
Où je suis né.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

09 juin 2016

Combien De jours...

Combien
De jours
Ils me restent ?
1000 ?
2000 ?
3000 ?
Et combien
De minutes ?
Et combien
De secondes ?
Aurai-je
Le temps
De peindre
Le ciel
En rose ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


08 juin 2016

Je n’étais pas Prêt...

Je n’étais pas
Prêt.
Je le savais
Que je n’étais pas
Prêt,
Mais j'ai voulu
Essayer quand même.
Je voyais bien
Que le public
M’était hostile.
Je voyais bien
Qu'ils me regardaient
Tous
Comme si j’étais venu
D'un autre
Monde.
Je n’étais pas
Prêt,
C'est tout.
Seulement voilà,
20 ans après,
Je ne suis
Toujours pas
Prêt,
Car c'est vrai,
Je viens
D'un autre monde,
Je viens
D'un autre monde.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

04 juin 2016

Dans votre Tailleur Tout blanc...

Dans votre
Tailleur
Tout blanc,
Vous êtes
Resplendissante.
J'ai envie
De vous
Déshabiller.
J'ai envie
De vous voir
Toute nue.
J'imagine
Vos petits seins
Et vos cuisses
Et vos fesses
Et le moindre
Centimètre
De votre peau.
J'imagine
Le bonheur fou
Que j’éprouverai
Tout à l'heure
En vous serrant
Dans mes bras.
J'ai hâte
De vous
Déshabiller.
J'ai hâte
De vous voir
Toute nue,
Car dans votre
Tailleur
Tout blanc,
Vous êtes
Resplendissante.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

03 juin 2016

Le temps Des fiançailles Est terminé...

Le temps
Des fiançailles
Est terminé. 
Demain,
Elle dira oui
À ce grand
Enculé,
À ce grand
Enculé
Qu'elle
Ne peut plus
Supporter.
Dans un mois,
Elle va
Lui exploser
La cervelle.
Tout le monde
Croira
À un accident
De chasse,
Et elle,
Elle sera
Riche à millions.
C'est beau
L'amour
Quand il est
Réciproque.
C'est beau
L'amour
Quand il est
Réciproque.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 juin 2016

Le retour À la maison N'est plus possible...

Le retour
À la maison
N'est plus possible.
Je suis coincé ici,
Dans ce territoire
Hostile
Où le moindre cri
De révolte
Est couvert
Par la musique
Des fusils
Et des canons.
Mes ambitions
Tombent
Comme des mouches,
Devant le feu
De l'ennemi.
Mais je ne vais pas
Me rendre,
Le dernier mot
Sera le mien.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

01 juin 2016

Qu'est ce qu'elle est Charmante...

Qu'est ce qu'elle est
Charmante
Celle-là
Avec ses gros
Nichons.
Je suis arrivé ici,
Dans son alcôve,
Et comme
Un petit oiseau
Qui se pose
Sur une branche,
Moi, je me suis posé
Entre ses cuisses.
Je n'en reviens pas,
Elle est pour moi,
Pour les prochaines
Trois nuits.
Je l'ai gagnée,
Par tirage au sort,
Au Festival
De Sodome
Et Gomorre.
Devant
Une telle beauté,
Même les anges,
Descendus
Du ciel,
Se mettraient
À genoux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE