17 avril 2016

Tous les matins...

Tous les matins,
Avec sa voix
Sublime,
Elle séduit
Des millions
De personnes
Qui écoutent
Son émission radio.
Derrière
Le micro,
Elle cache
Son enfer
Quotidien.
Elle en a rien
À foutre
De son émission
Radio.
Elle aimerait
S'enfuir,
Mais elle reste
Quand même
Derrière
Le micro.
C'est le moment
De la météo, 
Avec sa voix
Sublime,
Elle annonce
Du soleil
Sur tout
Le pays,
Mais dans
Ses yeux,
Il n' y a
Que des nuages.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


16 avril 2016

Fais gaffe...

Fais gaffe,
La marge
De manœuvre
Est très étroite.
Si tu te trompes,
Tu auras
Les flics
Aux fesses.
Moi, si j’étais
À ta place,
Je resterais
Peinard.
Moi, si j’étais
À ta place,
Je ne bougerais pas
D'un pouce.
Tu n'es pas
Encore prêt
Pour faire
Le casse
Du siècle.
Mon pauvre garçon,
Retourne
À tes jouets,
On en reparlera
Dans une dizaine
D’années.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

15 avril 2016

Communiqué De presse...

Communiqué
De presse,
La chasse
Au trésor
Est ouverte,
Et le trésor
C'est moi.
Venez me chercher
Les filles,
Je suis caché
Dans les bois,
Et la première
D'entre vous
Qui va me trouver,
Aura tout
Mon amour,
Et croyez-moi
Sur parole,
Mon amour
Ça vaut
Une fortune.
La chasse
Au trésor
Est ouverte,
Et le trésor
C'est moi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

14 avril 2016

Pourquoi Je suis sorti...

Pourquoi
Je suis sorti
Du ventre
De ma mère ?
J'y étais
Bien installé.
J’étais nourri, logé,
Et je ne payais
Rien.
Si j’étais
Mécontent,
Je le faisais
Savoir
Avec des coups
De pieds.
Pourquoi
Je suis sorti
Du ventre
De ma mère ?
Dehors,
C'est la galère,
Il faut chercher
À bouffer,
Il faut payer
Un loyer.
Pourquoi
Je suis sorti
Du ventre
De ma mère ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

13 avril 2016

Tu te moques De moi, Mais moi...

Tu te moques
De moi,
Mais moi,
Je ne t'ai rien fait.
Tu te moques
De moi,
Mais moi,
Je suis un mec
Gentil.
Tu te moques
De moi,
Mais moi,
Je suis un mec
Serviable.
Tu te moques
De moi,
Mais moi,
Je suis un mec
Aimable.
Tu te moques
De moi,
Mais moi,
Je suis un mec
Attentionné.
Tu te moques
De moi,
Mais moi,
Je te pisse
À la raie du cul.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


12 avril 2016

Les petits pois...

Les petits pois
Nagent
Dans une belle
Sauce tomate,
Au fond
De la casserole,
Et avec
Une spatule
En bois,
Je tourne...
Je tourne...
Comme faisait
Ma mère
Quand elle
Était encore là.
À table,
C'est prêt,
Criait ma mère.
Je m'en souviens
Très bien,
Pendant
Que je tourne...
Je tourne...
Avec ma spatule
En bois.
À table,
C'est prêt,
Mais ma mère
N'est plus là.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

10 avril 2016

J'ai perdu...

J'ai perdu,
Et alors ?
Je ne vais pas faire
Toute une histoire
Pour une défaite,
D'autant plus
Que ce n'est pas
La première.
Je suis habitué
À perdre,
Moi.
Oui, c'est vrai,
Je n'ai jamais gagné,
Et alors ?
Je ne suis pas là
Pour gagner.
Je suis là
Pour exister,
Tout simplement.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

09 avril 2016

Tu aimais Les fraises des bois...

Tu aimais
Les fraises des bois,
Tu aimais
Les chansons d'Elton John,
Tu aimais
Les films avec Alain Delon,
Tu aimais
La musique classique,
Tu aimais
Jouer du piano,
Tu aimais
Aller à l’Opéra,
Tu aimais
Patiner sur la glace,
Tu aimais
La cuisine japonaise,
Tu aimais
Aller à Brighton,
Tu aimais
Le Lac des Cygnes,
Tu aimais
Boire du thé,
Tu aimais
Téléphoner à ta mère,
Tu aimais
Prendre le taxi,
Mais surtout,
Surtout,
Tu aimais
Me faire chier.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

08 avril 2016

Une touche De noir...

Une touche
De noir
Dans le ciel bleu,
Une tristesse
Infinie
Qui bouffe
Le soleil.
Je n'ai rien
À vous offrir
À part
Mes angoisses.
Je n'ai pas
D'histoires
Drôles
À partager.
C'est un
Mauvais jour,
C'est un
Mauvais moment.
Repassez
Dans une autre
Vie,
Car celle-ci,
Elle est déjà
Finie.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

07 avril 2016

Les vrais poètes Ne sont pas Immortels...

Les vrais poètes
Ne sont pas
Immortels.
Les vrais poètes
Ne sortent pas
De livres.
Les vrais poètes
Sont éphémères.
Les vrais poètes
N'ont pas
De rues
Qui portent
Leur nom.
Les vrais poètes
N’écrivent
Que pour eux.
Les vrais poètes
Ne font pas
De dédicaces.
Les vrais poètes
N'ont rien à foutre
D'avoir leur gueule
Dans les médias.
Les vrais poètes
N'ont rien à foutre
De mourir inconnus.
Les vrais poètes
Font des fautes
D'orthograffe.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE