04 octobre 2015

Y en a Qui aiment...

Y en a
Qui aiment
La mer
Et d'autres
Qui préfèrent
La campagne.
Y en a
Qui aiment
La droite
Et d'autres
Qui préfèrent
La gauche caviar.
Y en a
Qui aiment
Les Beatles
Et d'autres
Qui préfèrent
Les Rolling Stones.
Y en a
Qui aiment
L'hiver
Et d'autres
Qui préfèrent
Le printemps.
Y en a
Qui aiment
Les gros chiens
Et d'autres
Qui préfèrent
Les petits chats.
Y en a
Qui aiment
Rester
Et d'autres
Qui préfèrent
Partir.
Y en a
Qui aiment
Lire
Et d'autres
Qui préfèrent
Écrire.
Y en a
Qui ne m'aiment pas
Et d'autres
Qui ne m'aiment pas
Non plus.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


03 octobre 2015

Je vis Sur une île...

Je vis
Sur une île
Où il n'y a pas
De soleil.
Je vis
Sur une île
Où il n'y a
Que des nuages.
Je vis
Sur une île
Où il ne se passe
Rien.
Je vis
Sur une île
Où il pleut
Tout le temps
Et parfois
Il neige aussi.
Je vis
Sur une île
Qui ressemble
À un tas de merde
Avec plein de mouches
Qui tournent autour.
Je vis
Sur une île
D'où je voudrais
M'enfuir.
Je vis
Sur une île,
Mon île à moi.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

 Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 octobre 2015

Il y a Vingt ans...

Il y a
Vingt ans,
Il était passé
Chez Michel Drucker.
Il s'en souvient
Comme
Si c'était hier.
Pendant
Qu'il chantait,
Il avait failli
Sortir sa bite
Pour pisser
Devant
Les caméras
Mais l'émission
Était enregistrée
Et les cons
Auraient coupé
Sa bite
Au montage.
Il y a
Vingt ans,
Il était passé
Chez Michel Drucker.
Il s'en souvient
Comme
Si c'était hier.
Il aurait dû
La sortir
Sa bite.
Il aurait dû
La sortir
Quand même
Mais on ne refait pas
L'histoire,
On ne refait pas
Son histoire.
Faut qu'il arrête 
De manger du chocolat,
Ça lui donne
Des brûlures
D'estomac.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

01 octobre 2015

Je suis Comme un soldat...

Je suis
Comme un soldat
Qui a perdu
Toutes
Les guerres.
Je n'ai plus
De drapeau,
Je n'ai plus
De pays.
Je m'en fous
Du futur,
Je n'ai plus
De projets.
Laissez-moi
Dans le caniveau,
C'est peut-être ça
Le bonheur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

30 septembre 2015

Le jour De mon mariage...

Le jour
De mon mariage,
Il y avait
Du muguet
Et quelques
Invités
Triés
Sur le volet,
D'abord
À la Mairie
Et puis
Au restaurant.
C'était presque
Indécent
Tellement
On s'est fait
Chier,
Tellement
On s'est fait
Chier.
Le jour
De mon divorce,
On était
Juste trois,
Moi, elle
Et le juge.
C'était presque
Indécent
Tellement
Elle était
Heureuse,
Tellement
Elle était
Heureuse.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


29 septembre 2015

Cet après-midi...

Cet après-midi,
Il a voulu
Sortir
Pour aller
Promener
Sa tristesse
Dans le petit
Jardin d'en face
Et puis
Il a changé
D'idée
Et comme
D'habitude,
Il a fermé
Les volets,
Il s'est
Couché
Et il a regardé
Dans le vide
Pendant
Des heures.
Ça lui fait
Du bien
De regarder
Dans le vide,
Ça le calme
De regarder
Dans le vide.
Des fois,
Il entend
Sa mère
Qui l'appelle
De la cuisine
Mais
Ça fait longtemps
Que sa mère
Est morte.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

28 septembre 2015

Au bout De la course...

Au bout
De la course,
Pas de médaille
Pour moi.
Au bout
De la course,
Pas de photographes
Pour immortaliser
Ma défaite.
Au bout
De la course,
Pas de jolie fille
Pour m'offrir
Un bouquet
De fleurs
Et m'embrasser
Sur les joues.
Je vais rentrer,
Je vais rentrer
Pour me cacher
Dans mon trou
Jusqu'à la prochaine
Course,
La prochaine
Course,
La prochaine
Défaite.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

26 septembre 2015

Il me faut Un public...

Il me faut
Un public,
J'en ai besoin
Pour respirer.
Il me faut
Un public,
J'en ai besoin
Pour exister.
Il me faut
Un public,
J'en ai besoin
Pour m'envoler.
Il me faut
Un public
Comme
À l'Olympia,
Il me faut
Un public
Comme
À l’Opéra.
Il me faut
Un public
Qui tape
Dans les mains.
Il me faut
Un public
Pour mon dernier
Acte,
Il me faut
Un public
Pour sortir
De l'ombre,
Il me faut
Un public
Pour attraper
La lumière.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

25 septembre 2015

Ce soir...

Ce soir
Je bande grave
Au Spoken Word
Du Chat Noir
Rue Jean-Pierre Timbaud.
Oh my god,
Toutes
Ces petites
Anglaises
M'ont mis
La tête
À l'envers.
Elles ressemblent
À des poupées
En porcelaine.
J'aimerais
En avoir une,
J'aimerais
En avoir une.
Elles ressemblent
À des poupées
En porcelaine
Mais comme
La poupée
De Polnareff,
Elles font toutes :
"Non... non... non... non..."
Je bande grave
Mais elles font toutes :
"Non... non... non... non..."
Mais
Je finirai bien
Par en trouver une
Qui criera :
"Oui... oui... oui... oui..."

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 septembre 2015

La liste Des...

La liste
Des courses,
La liste
Des choses
À faire,
La liste
Des choses
À ne pas faire,
La liste
Des faux amis,
La liste
Des amours finis,
La liste
Des salopes,
La liste
Des enculés,
La liste
Des restos pas chers,
La liste
Des jours perdus,
La liste
Des jours heureux
Où elle m'a dit
"Je t'aime".
Je passe
Mes journées
À faire
Des listes.
Y a trop
De listes
À faire.
J'y arriverai
Jamais,
J'y arriverai
Jamais.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE