21 août 2015

Il promène Sa jolie moustache...

Il promène
Sa jolie moustache
Dans tous
Les quartiers
De Paris.
Il prend en photo
Les belles femmes
Et les belles femmes
L'appellent "Bel-ami".
Il les aime trop
Les belles femmes
Pour en garder une
Pour la vie.
Il papillonne
De fleur en fleur,
C'est
Un playboy,
C'est
Un latin lover
Et les belles femmes
L'appellent "Bel-ami"
Et les belles femmes
L'appellent "Bel-ami".

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


20 août 2015

J'ai trouvé Une rime...

J'ai trouvé
Une rime
Par accident.
Elle est passée
Entre mes dents
Et s'est installée
Sur le papier.
J'ai eu du mal
À la faire partir,
Elle voulait
Squatter
Mon poème.
J'ai eu du mal
À la faire partir,
Elle voulait
Squatter
Mon beau poème.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

19 août 2015

Il m'a Raconté...

Il m'a
Raconté
Son histoire
Avec elle.
Ils se sont
Rencontrés
Dans un train
Il y a
Quarante ans.
Quarante ans
D'amour,
Quarante ans
De bonheur
Et puis
Elle est tombée
Malade
Et puis
Elle est morte
Et il est resté
Tout seul
Comme un chien
Abandonné
Au bord
De la route
Un 15 août.
Alors moi
J'ai pensé
Que pour moi
C'était trop tard,
Oui, pour moi
C'était trop tard
Pour vivre
Une histoire
D'amour de
Quarante ans
Et j'ai chialé
Et j'ai chialé
Comme un chien
Abandonné
Au bord
De la route
Un 15 août.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 août 2015

Il vit Dans Un palace...

Il vit
Dans
Un palace
Entouré
De jeunes filles
Qui lui font
L'amour
À chaque
Fois
Qu'il bande.
Il porte
Des chemises
Toujours
Bien repassées
Et des chaussures
En cuir
Qui brillent
Comme deux soleils.
Il passe
Sur France 2
Dans un beau
Reportage
Et moi
Je le regarde
Sur ma télé
Pourrie.
Pour moi
C'est pas
La joie.
Été comme hiver,
Je passe
Mes soirées
À regarder
Les autres
Qui passent
À la télé.
Chez moi
Il n' y a pas
De filles
Qui me font
L'amour
Et si
Par miracle
Je bande,
C'est ma main
Qui
S'en charge.
Je n'ai pas
De chemises
Ni de chaussures
En cuir
Mais juste
Des tee shirts
Et une paire
De vieilles
Baskets.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

17 août 2015

J'aime bien Regarder...

J'aime bien
Regarder
Les photos
Dans un journal
De cul,
Toutes ces filles
À poil
C'est magique
Et je me sens
Moins seul,
Assis
Sur le canapé
Du salon.
J'ai mis
Une pizza
Surgelée
De chez
Leader Price
Dans le four
À micro-ondes,
Toutes ces filles
À poil...
Toutes ces filles
À poil...
Petit
À petit
Je froisse
Le journal...
Dans ma
Tête
Défilent
Les images
D'une autre
Vie,
Quelque part,
Ailleurs,
Loin d'ici. 

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


16 août 2015

Pour lui La vie...

Pour lui
La vie
C'est
Comme
Un jeu
De cartes,
Trois fois
Sur quatre
Il perd
Et une fois
Sur quatre
Il ne gagne pas
Et son compte
À la Banque
Postale
Est à sec
Depuis dix ans.
Cette année,
Comme
Les autres années,
Il ne va pas payer
L'assurance de
La Cadillac
Car cette année,
Comme
Les autres années,
Il n'a pas
De Cadillac.
Il aimerait
Bien
Partir
En vacances
Un jour,
Peut-être
En auto-stop.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

15 août 2015

Les astres Du firmament...

Les astres
Du firmament
Les plus beaux
Ce sont
Tes yeux
Quand
Ils regardent
Les miens
Avec
Un si tendre
Amour,
Tes yeux
Qui rien demandent
Et que tout
Donnent,
Tes yeux,
Les astres
Du firmament
Les plus beaux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

14 août 2015

J'aimerais Que le rideau Se lève...

J'aimerais
Que le rideau
Se lève
Et que des milliers
De personnes
Crient mon nom
Et me jettent
Des cadeaux
Sur scène.
J'aimerais
Être une
Légende
Entourée
De gardes
Du corps
Mais
Il n'y a pas
De rideau,
Il n'y a pas
De cadeaux,
Il n'y a pas
De légende,
Il n'y a pas
De gardes
Du corps,
Il n'y a
Que moi
Dans le miroir
De cette salle
De bains,
Il n'y a que
Que moi,
Misérable
Rêveur.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

13 août 2015

Entre Toi et moi Il y avait...

Entre
Toi et moi
Il y avait
Un mur
En briques
Infranchissable.
Entre
Toi et moi
C'était
Tous les jours
L'hiver,
Un hiver
Long,
Long...
Qui ne passait
Jamais.
Parfois
J'ai essayé
De changer
Ce tableau
Triste
Et morne
Mais
Il y avait
Toujours
Ce mur
En briques,
Cet hiver
Long,
Long...
Qui ne passait
Jamais.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

12 août 2015

Il s'est pendu...

Il s'est pendu
À un arbre
Tout près
De la Seine.
Il s'est pendu
À un arbre
Tout près
De la Seine.
Il aurait pu
Se suicider
En se jetant
À l'eau
Mais non,
Il a voulu
Se pendre,
Tordu
Jusqu'au bout,
Tordu
Jusqu'au bout.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

 Eduardo Pisani

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE