28 mai 2016

Un tremblement De terre...

Un tremblement
De terre,
Sa bouche
C'est un tremblement
De terre.
Un volcan,
Sa bouche
C'est un volcan.
La guerre
Des étoiles,
Sa bouche
C'est la guerre
Des étoiles.
Un havre
De paix,
Sa bouche
C'est mon havre
De paix.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


27 mai 2016

Parfois, Les femmes Faciles...

Parfois,
Les femmes
Faciles,
On les prend
En brochette.
Parfois,
Les femmes
Faciles,
On se les
Partage.
Parfois,
Les femmes
Faciles,
On les quitte
Au bout 
D'un quart
D'heure.
Parfois,
Les femmes
Faciles,
On les oublie
Très vite.
On est
Des hommes
Faciles,
Et le temps
Passe sur nous
Comme un autocar
De trois tonnes.
On finira
Dans un bordel
Pour femmes,
Peu importe
Si faciles
Ou difficiles,
Pourvu
Qu'elles
Nous donnent
Un peu
De leur amour,
Un peu
De leur pognon.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

25 mai 2016

S'endormir...

S'endormir
En plein milieu
De l'après-midi,
Et voyager
Quelque part,
N'importe où,
Loin 
Des inquiétudes.
Ça ressemble
Un peu à la mort,
Mais ça dure
Moins longtemps.
C'est juste
Une trêve,
Avant de retourner
En enfer.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

24 mai 2016

Je joue Du tambourin...

Je joue
Du tambourin
Dans un groupe
Has-been.
On joue
À guichets
Fermés
Devant
Le Père Lachaise,
On joue
Pour les badauds,
On joue
Pour les touristes
Et aussi
Pour les morts
Qui sortent
De leurs tombes
Pour mieux
Nous écouter.
Mesdames et messieurs,
Morts et vivants,
Approchez, approchez,
Je joue
Du tambourin,
Je joue
Du tambourin.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

23 mai 2016

J’étais Un poisson...

J’étais
Un poisson
Dans un bocal.
J'ai enfin
Trouvé
Un fleuve
Qui m’emporte
Jusqu'à la mer
Où je pourrai
Nager
En toute
Liberté.
Adieu
Bocal
Où je tournais
En rond.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


22 mai 2016

Elle vivait...

Elle vivait
Toute seule
Dans un vieil
Appartement.
Son mari
Était mort.
Elle vivait
Toute seule.
Ses enfants
L’avaient abandonnée.
Oui, les salauds
L'avaient abandonnée.
Elle dormait
Tout le temps,
Et quand
Elle se réveillait,
Elle pleurait
Toutes ses larmes.
Ses enfants
L’avaient abandonnée.
Oui, les salauds
L'avaient abandonnée.
C’était ma mère,
Et ça fait
Longtemps
Qu'elle est morte.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

21 mai 2016

Il y a Six mois...

Il y a
Six mois,
Ils se tenaient
Par la main.
Il y a
Six mois,
Ils se regardaient
Dans les yeux.
Il y a
Six mois,
Ils s'embrassaient
Dans tous les coins.
Ce soir,
Ils ne se tiennent plus
Par la main.
Ce soir,
Ils ne se regardent plus
Dans les yeux.
Leur histoire
D'amour
Est finie.
Chacun
Dans son coin,
Rêve
À d'autres histoires,
À d'autres amours
Passagers
Pour faire
Passer le temps
Un peu moins vite.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

20 mai 2016

Si j’étais Un autre...

Si j’étais
Un autre,
Oui, un autre,
Un autre,
Un autre
Que moi,
Est-ce que
Je me plairais
Davantage
Si j’étais
Un autre ?
Je crois
Que je me manquerais
Beaucoup,
Si j’étais
Un autre.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

18 mai 2016

J’étais Chat De gouttière...

J’étais
Chat
De gouttière,
Et puis
Un beau jour,
Je suis arrivé
Chez toi,
Et j'ai squatté
Ton lit.
Depuis,
Je vis ici,
Auprès
De tes
Beaux yeux,
Des yeux
De chatte
Bien sûr,
Que pas une seule
Seconde,
Je quitterai
Des yeux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

16 mai 2016

Non, Je ne suis pas D'accord...

Non,
Je ne suis pas
D'accord,
Et je m'en fous
Que tu ne sois pas
D'accord
Que je ne sois pas
D'accord.
Arrêtons
De parler.
Laissons
Parler
Nos mains,
Caressons-nous.
Comment ?
T'es pas
D'accord ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE