11 juillet 2017

Funeste Sera La dernière Heure...

Funeste
Sera
La dernière
Heure.
Et le soleil
S'en branle,
Et continue
De brûler.
Et la terre
S'en branle,
Et continue
De tourner.
Funeste
Sera
La dernière
Heure.
Et l'ultime
Espoir
On vomira.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


10 juillet 2017

On m'a souvent Fait comprendre...

On m'a souvent
Fait comprendre
Que je ne suis pas
Fréquentable.
Eh oui,
Je ne suis pas
Fréquentable,
Je ne suis pas
Comme vous.
Vous êtes
Encore vivants,
Et moi,
Déjà
Mort.
J'ai pris
Un peu
D'avance.
Vous êtes
Encore vivants,
Et moi,
Déjà
Mort.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

09 juillet 2017

Oh ma chère, Je suis impardonnable...

Oh ma chère,
Je suis impardonnable.
Je n'ai pas
De cadeau
Pour ton anniversaire...
Pas de boîte de chocolats,
Même pas une petite fleur,
Même pas un petit mot.
Je n'ai pas
De cadeau
Pour ton anniversaire.
Oui, je sais,
L’année dernière
C’était pareil,
Et l’année
D'avant,
Pareil,
Et tous les ans
C'est pareil.
Je ferai mieux
L'année prochaine.
Me pardonnes-tu ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

08 juillet 2017

Des locomotives À vapeur Qui déraillent...

Des locomotives
À vapeur
Qui déraillent,
Ce sont
Parfois
Nos amours.
Et sous
La lumière
Des lampes
À pétrole,
Qui soignera
Nos plaies
Invisibles ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

07 juillet 2017

Laurence A trouvé Un boulot...

Laurence
A trouvé
Un boulot.
Désormais,
Elle est attachée
Parlementaire.
Si elle a
Juste
Un peu
De chance,
Elle passera
À la télé,
On parlera
D'elle
Dans
Les journaux,
Et un jour,
Elle sera
Députée.
Laurence
A trouvé
Un boulot.
Le chômage
Recule.
Qu'il est doux
Le bruit
Du vrai
Changement.
Et d'ici Noël,
On sera tous
Patrons,
Patrons
Ou rien !

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE


06 juillet 2017

Nos pas Laissent Une trace Provisoire...

Nos pas
Laissent
Une trace
Provisoire
Sur le sable.
Occasionnellement,
La grâce
Nous touche.
On devient
Invincibles,
On est
Les sauveurs
Du monde,
Et puis
On n'est plus rien.
Notre marche s’arrête,
Et l'horizon
Nous engloutit.
 
Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

05 juillet 2017

Encore Quelques Pages...

Encore
Quelques
Pages,
Et ce sera
La fin
Du récit.
Pour
Une utopie
Achetée,
La deuxième
Est gratuite.
Pourquoi
S'en priver ?
Pour
Une utopie
Achetée,
La deuxième
Est gratuite.
Encore
Quelques
Pages,
Et ce sera
La fin
Du récit.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

04 juillet 2017

La girafe Est grande, La belette Est petite...

La girafe
Est grande,
La belette
Est petite,
L’éléphant
Est gros...
Installez-vous
Sur le radeau,
Il reste encore
De la place.
Ne vous inquiétez pas,
C'est moi
Qui rame,
C'est moi
Qui rame.
La girafe
Est grande,
La belette
Est petite,
L’éléphant
Est gros...
Et c'est moi
Qui rame,
Et c'est moi
Qui rame.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

03 juillet 2017

Mon but, Ce n'est pas De vous plaire...

Mon but,
Ce n'est pas
De vous plaire.
Ne lisez pas
Ce que j’écris.
Mon but,
Ce n'est pas
De vous plaire.
N’écoutez pas
Ce que je dis.
Mon but,
Ce n'est pas
De vous plaire.
Je déambule,
Je déambule,
Excusez-moi
Pour le dérangement.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE

02 juillet 2017

Derrière Les immeubles De L'île De la Jatte...

Derrière
Les immeubles
De L'île
De la Jatte,
Le soleil rouge
Disparaît.
Et nous voilà
Assis
Sur un banc public.
On est
Les amoureux
Que chantait
Brassens.
On se bécote,
On se dit
Des "je t'aime"
Pathétiques.
Et derrière
Les immeubles
De L'île
De la Jatte,
Le soleil rouge
Disparaît.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

LES POÈMES TOUT NUS

EDUARDO PISANI

LES POÈMES TOUT NUS - DÉTAIL COUVERTURE