LES POÈMES TOUT NUS

26 mars 2019

Faut-il Monter Dans Le train...

Faut-il
Monter
Dans
Le train
Ou le laisser
Partir
Sans nous ?
D'ailleurs
Qui nous dit
Que c'est
Le bon train ?
Tout reste
À faire
Ou à défaire.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


25 mars 2019

Un parapluie Est tombé Dans La Seine...

Un parapluie
Est tombé
Dans
La Seine,
Et il s'en va,
Il s'en va
Vers la mer,
Le parapluie
Qui est tombé
Dans
La Seine.
Et moi,
Je reste
Sur le quai
Pour regarder
Le parapluie
Qui s'en va
Vers la mer.
Et moi,
Je reste,
Et moi,
Je reste.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

24 mars 2019

Arrachez-moi La tête...

Arrachez-moi
La tête,
Et que l'on n'en parle plus,
Car chacune
De mes pensées,
C'est une lame
De rasoir
Qui coupe
Ma mémoire.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

23 mars 2019

Inutilement Les fleurs...

Inutilement
Les fleurs
Recouvrent
Les collines.
Les canons
De l'ennemi
Ne sont pas
Romantiques.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

22 mars 2019

Ta joie De vivre...

Ta joie
De vivre
N'est pas
Sincère.
Où as-tu
Caché
Ton spleen ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture


21 mars 2019

Si Janis Joplin...

Si Janis Joplin,
Je l'avais serrée
Dans mes bras,
Ma vie,
Aurait-elle été différente ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

20 mars 2019

À tout amour...

À tout amour
Je fermerai
La porte,
Car ce serait
Une faute
De goût
Que de vouloir
Changer de décor,
Même si les signaux
Seraient positifs.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

19 mars 2019

35 centimes d'euro...

35 centimes d'euro,
C'est le montant
De ma retraite.
C'est énorme.
35 centimes d'euro,
C'est le montant
De ma retraite.
Je fais dans la démesure.
35 centimes d'euro,
C'est le montant
De ma retraite.
Qui dit mieux ?
35 centimes d'euro,
C'est le montant
De ma retraite.
Vite, une place
Dans
Le livre Guinness des records !
Et ne soyez pas jaloux.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

18 mars 2019

Une nouvelle De Maupassant...

Une nouvelle
De Maupassant
Est tombée
Dans un ravin.
Qui l'eût cru ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

17 mars 2019

Merci De me laisser Un rêve ou deux...

Merci
De me laisser
Un rêve ou deux
Pour que je puisse jouer avec
Sur les trottoirs glissants
Où l’équilibre est instable.
Merci
De me laisser
Un rêve ou deux,
Car les voyages virtuels
Sont nécessaires
Pour ne pas tomber en panne.
Merci
De me laisser
Un rêve ou deux,
"Vous qui passez sans me voir".

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

16 mars 2019

Terrible est cette peur...

Terrible est cette peur
Qui noue mon estomac
Quand je suis devant un public parsemé
Qui n'a pas envie de m'entendre,
Et que moi, je n'ai pas envie de voir.
Alors, pourquoi je sors ?
Pourquoi je vais à la rencontre
De cette affreuse souffrance
Qui ne mène nulle part,
Même pas vers une gloire éphémère ?
Maudite envie d'exister,
Alors que je suis déjà mort
Depuis une éternité,
Et que les chacals ont festoyé
Sur mon corps pétrifié,
Pétrifié par la peur
De ne jamais exister.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

15 mars 2019

Je connais Des faux poètes...

Je connais
Des faux poètes
Qui sortent
Des livres
Et qui se croient
Immortels.
Ils se prennent
En photo
"Du côté de chez Swann".
Et avec les livres
De ces faux poètes,
Les vrais poètes
Calent
Les armoires
Bancales.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

14 mars 2019

Dans Mon verre De lait...

Dans
Mon verre
De lait,
Un ver
De terre
Rencontre
Un vers
De Prévert.
Je suis
Vert
De rage.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

13 mars 2019

Mine de rien, Tu es belle...

Mine de rien,
Tu es belle.
On pourrait
Trouver
Un terrain
D’entente
Pour développer
Nos classiques.
Essayons
L'impossible.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

12 mars 2019

Ai-je l'air Suffisamment Stupide...

Ai-je l'air
Suffisamment
Stupide
Dans
Cet accoutrement
Caricatural
Qui me va si bien ?
Quoi faire de plus
Pour croiser
Le regard des autres ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

11 mars 2019

Dévore-moi Ma tigresse...

Dévore-moi
Ma tigresse.
Griffe-moi
Dans
Ce corps-a-corps
Méticuleux
Où nos oxymores
Cohabitent.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

10 mars 2019

Il me semble Que je tombe...

Il me semble
Que je tombe.
C'est curieux
Comme je tombe.
Je décline
Toute responsabilité.
Écartez-vous,
Car je tombe
Sur vous.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

09 mars 2019

Et si on ne se disait plus rien...

Et si on ne se disait plus rien ?
Et si on laissait un camion passer sur nous
Pour voir si ça va mieux après ?
Et si on devenait confiture de chair et de sang
Pour les loups faméliques
Qui traversent les steppes enneigées ?
Et si on abandonnait la lutte
Pour courir vers une défaite facile ?

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

08 mars 2019

D'où vient Ce fracas...

D'où vient
Ce fracas
Qui transperce
Les feuilles
Des marronniers ?
Je reste
Immobile.
Je respire
La vacuité.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture

07 mars 2019

Le gouffre Qui m'est promis...

Le gouffre
Qui m'est promis,
J'y suis presque dedans.
Encore un faux pas,
Et il sera tout à moi,
Ce gouffre
Qui m'est promis.
Et je l'occuperai
Avec délectation,
Car je l'aurai bien mérité,
Ce gouffre
Qui m'est promis.

Eduardo Pisani

 

LES POÈMES TOUT NUS

Les poèmes tout nus

EDUARDO PISANI

Les poèmes tout nus - détail couverture